5 façons très simples de rater sa carte de visite

Un entrepreneur peut perdre beaucoup de temps à cause d’une carte de visite inappropriée. Voici quelques exemples à éviter.

Une signature. La carte de visite définit en grande partie le style de l’entreprise. D’où l’importance de ne pas se tromper dans le choix de celle-ci. Pour ne pas tout gâcher, voici les erreurs bêtes que les entrepreneurs ne doivent pas commettre. Il suffit de si peu de choses.

La photo pixelisée

Comment se souvenir d’une personne quand on a recueilli plus de 200 cartes lors d’un événement ? Pour se donner un maximum de chance, certains ont eu l’idée d’insérer une photo. Judicieux, à condition que la photo soit de bonne qualité. Ce qui n’est pas toujours le cas.

Surtout que les créateurs d’entreprises n’ont pas un budget « carte de visite » illimité. C’est le moins qu’on puisse dire. Alors, l’entrepreneur prend la solution la plus économique. Et cela se voit sur le résultat.

Comment voulez-vous après être pris au sérieux ?

Le numéro de l’imprimeur à l’arrière

Contraints par les restrictions budgétaires, nombre de créateurs d’entreprises choisissent la solution la plus économique : Vistaprint. Certes, la qualité est au rendez-vous, mais voir le nom de l’imprimeur derrière ne fait pas très sérieux.

Au mieux, on vous prendra pour un porteur de projet ; au pire, vous serez perçu comme un petit bonhomme sans ambition. Un jugement injuste, mais, contrairement à ce qui est dit, les apparences comptent. Qui a envie de travailler avec un amateur ?

La carte de visite trop chargée

Transmettre. Et ce à n’importe quel prix. Quand il manque de notoriété, le dirigeant a tendance à vouloir tout dire de lui. Au risque de noyer son interlocuteur. Alors, il préfère tout expliquer sur la carte de visite. Mais, vraiment tout : nom, prénom, contact, adresse, mais aussi slogan, valeurs de l’entreprise et la photo de son dirigeant.

Au final, ce n’est plus une carte de visite, mais un tract publicitaire. « Qu’est ce qu’il ne ferait pas pour faire parler de lui ? », se dit-on alors. Pas très encourageant. Une carte de visite donne envie de rappeler la personne concernée.

La coquille de trop

Pris par le temps, des dirigeants impriment 300 cartes de visite à la va-vite. Elles arrivent pile à l’heure pour le Salon des Entrepreneurs de Lyon. Un moment de Networking qu’il ne faut manquer sous aucun prétexte. Seulement, personne n’a relu la carte…

Quelle erreur ! Sur les 300 exemplaires, le numéro de téléphone est composé de… 9 chiffres. Pire, il y a une coquille sur le nom de famille. Une énormité qui arrive bien plus souvent qu’on ne le croit.

Le format trop grand 

Les entrepreneurs n’aiment pas faire comme les autres. « Il faut se différencier », leur apprend-on. Ils n’ont pas tort. Mais, à force de vouloir sortir des sentiers battus, ils oublient certaines commodités.

Ne serait-ce que sur la taille. Un grand nombre de professionnels choisit un format de carte de visite plus grand. Certes, on se souvient de vous, mais ce n’est pas pratique. Un entrepreneur se souvient : «  la carte d’un type était tellement grande que je devais la plier trois fois avant de la mettre dans mon portefeuille ». Tout sauf pratique.

D’autres privilégient une surface plus restreinte : carré, losange, languette. Rien n’est interdit. Attention à ne pas faire trop petit. Si une carte trop grande est impossible à ranger, une petite se perd très vite.

Il suffit de si peu de choses pour qu’on ait une mauvaise image de vous. Pourquoi alors les provoquer ?

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

4 Commentaires
  1. « Une énormité qui arrive bien plus souvent qu’on ne le croie. »
    L’orthographe, et plus exactement la conjugaison, c’est également une option ? 😉

  2. De très bons conseils lister au sein de cet article.

    J’ajouterai qu’il faut éviter également les maquettes pré-établie sur des sites d’imprimerie en ligne.

    Eviter aussi d’utiliser des logos d’entreprise ou de marque comme je l’ai déjà vu sur des cartes de visite ou le logo d’un célèbre moteur de recherche était imposé en grand sur la carte de visite alors que la personne ne travaillé pas pour cette entreprise…

    Mieux vaut une belle carte de visite travaillé à partir de votre identité visuelle et de votre charte graphique.

    Autre erreur a éviter : Ne pas oublier d’indiquer votre site Internet. Il arrive souvent que cette information manque sur la carte de visite.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux