Start West vient de sélectionner 30 projets pour pitcher devant un panel d’investisseurs

Le 30 mars prochain, 30 startups devront s’essayer à l’exercice du pitch lors de la 16ème édition de Start West. Ce matin, son président Pierre Tiers nous a rappelé les objectifs de l’évènement qui se déroulera au Centre des Congrès de Nantes.

300 millions d’euros levés en 15 ans. Des chiffres qui font la fierté de Start West, l’évènement annuel majeur où le « capital et l’innovation se rencontrent », comme le dit son président, Pierre Tiers. Depuis 2001, ce sont plus de 100 startups en recherche de financement pour leurs projets d’innovation technologique qui ont séduit des investisseurs comme Bpifrance, CM-CIC Investissement SCR ou ACE Management.

C’est le cas de Dictanova, éditeur d’un logiciel qui analyse les feedbacks et verbatims clients, fondé en 2011. Il n’a pas fallu longtemps à la startup pour lever des fonds. En 2015, elle concourt à l’évènement et teste son discours auprès des investisseurs présents. « Start West permet de gagner en confiance grâce à un coaching en amont de la présentation. C’est aussi le moyen de valider son pitch et surtout, de rencontrer des acteurs clés, tout cela en une journée », explique Fabien Poulard, fondateur de Dictanova. Et c’est donc logiquement que la jeune pousse vient de réussir à mobiliser 1,2 millions d’euros.

Start West : le tremplin des startups

Une journée qui met donc en relation startups et investisseurs. Mais, seulement 15 minutes pour pitcher devant un jury de spécialistes. A l’issue des présentations, cinq lauréats sont désignés. « Suite à notre participation, nous avons levé 630 000 euros et obtenu un prêt de 300 000 euros auprès de Bpifrance. Start West est l’évènement qui nous a apporté le plus de visibilité et aujourd’hui notre chiffre d’affaires est multiplié par deux », confie Clarisse Lecourt, lauréate de l’édition 2015 et co-fondatrice de Claripharm, startup qui commercialise des dispositifs médicaux innovants dédiés au confort intime.

Les autres candidats ne repartent pas non plus bredouille. En participant à Start West, ils enrichissent leur carnet d’adresses et certains parviennent même à lever des fonds dans les mois suivants l’événement. « Plus de 80% des entreprises passées par Start West sont en très bonne santé aujourd’hui. Et je ne parle même pas de celles qui ont levé des fonds », indique Pierre Tiers.

La France, un pays qui innove

Et si 2015 a été un excellent cru, 2016 n’est pas en reste. « Cette année, nous avons reçu 116 dossiers, et en avons sélectionné 30 qui cherchent à lever entre 200 000 et 5 millions d’euros, contre 26 l’année dernière. Et je dois dire que les projets nous ont donné du fil à retordre, de part leur qualité », poursuit le président. Des chiffres qui traduisent le dynamisme du capital innovation en France, classée 3ème au rang mondial pour le nombre d’entreprises et projets innovants, derrière le Japon et les États-Unis.

La France cache bien des talents, et les investisseurs vont continuer à s’arracher les meilleurs d’entre eux.

Rendez-vous le 30 mars pour découvrir les 30 projets sélectionnés pour Start West.

Pour ceux qui n’ont pas vu passer l’interview d’Olivier Mathiot, elle est juste ici :

@Julie Galeski

Julie Galeski

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

3 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux