Bpifrance veut faire grandir les PME grâce au Big Data

Malgré les innombrables bénéfices du Big Data, les PME ne se sont pas encore emparées de ces outils. Bpifrance organise une journée le 3 novembre prochain pour combler ces manques.

Toujours avoir un temps d’avance. Dans ce monde ultra-connecté, les entreprises gagnantes sont celles qui comprennent l’avenir et l’intègrent à leur marché. Un talent prédictif qui ne relève plus seulement du génie d’un entrepreneur d’exception à l’image de Xavier Niel ou de Frédéric Mazzella. Le Big Data démocratise ce talent. Désormais, toutes les PME et ETI ont potentiellement ce pouvoir d’anticipation. D’où l’importance de participer à la journée #PMEBIGDATA le 3 novembre prochain.

Les PME en sont encore loin. D’après une étude d’Aremus & Associés, 63% des PME affirment n’avoir encore jamais utilisé de technologies affiliées au Big Data. Elles savent pourtant le parti qu’elles peuvent en tirer : amélioration de l’expérience client, hausse de la productivité, compréhension de l’évolution de son marché, découverte de nouveaux besoins, etc. Mais, les chiffres sont cruels. Malgré un financement public d’un milliard d’euros sur ces dix dernières années, 80% de cette somme a été captée par trois secteurs d’activité : Industrie, Santé et IT.

Le Big Data va peser 9 milliards d’euros d’ici 2020

Ce qui est bien dommage. Aujourd’hui, le Big Data est devenu le bras armé de la croissance sur une multitude de métiers et de secteurs d’activité : Agriculture, Industrie, Distribution, transporteurs, Finance & Assurance, Santé, Commerce électronique, Commerce physique, le Sport, la Culture, etc. Le Big Data touche également les strates de notre société. La ville se réinvente, la mobilité urbaine évolue, la sécurité publique s’adapte. Pensez-vous : même l’organisation et les fonctions d’une entreprise se métamorphosent au contact du Big Data.

Ce qui explique son dynamisme économique. Rien qu’en France, le chiffre d’affaires global du Big Data devrait peser 9 Mds d’euros en 2020. Le taux de croissance tourne autour de 40%. Mieux, le secteur a créé 130 000 emplois et 10 000 exploitants agricoles français utilisent ces technologies au quotidien. Quant aux bénéfices, ils sont parfois gigantesques. Rien que pour Monsanto, les technologies prédictives du Big Data lui ont permis d’engranger un bénéfice de 20 milliards de dollars.

Le Big Data, une technologie au service du collectif

Problème, le Big Data n’irrigue probablement que 20% de l’économie française. Autrement dit, 15 000 entreprises. C’est trop peu. C’est la raison pour laquelle Bpifrance consacre une journée complète le 3 novembre prochain afin de sensibiliser les PME sur la thématique du Big Data. Au-delà du constat global, les entrepreneurs vont pouvoir échanger avec des experts de Aremus & Associés et de 3I Financement et les chargés d’affaires de Bpifrance.

Sans oublier, les retours d’expériences d’entreprises qui ont pu modifier en profondeur la valeur de leur activité grâce au Big Data. Une (r)évolution que l’entrepreneur ne peut accomplir seul. Comme le dit justement Gilles Babinet : « ce ne sont pas les technologies qui façonnent l’humanité, mais bien l’usage que l’on choisit collectivement d’en faire ».

Pour participer à la journée big data de Bpifrance, cliquez ici

Tancrède Blondé

 

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux