COP 21 : les entrepreneurs sont conscients qu’il y a urgence

À trois jours du début de la COP 21, les entrepreneurs montrent un grand intérêt sur les questions du réchauffement climatique, même s’ils avouent ne pas faire assez au quotidien.

Ça les intéresse. Pire, ça les inquiète. À l’aube de la COP 21 qui va se dérouler à Paris du 30 novembre au 11 décembre, les entrepreneurs français affichent une certaine inquiétude sur les questions d’environnement. D’après une étude de Petite-entreprise.net, portail destiné aux dirigeants de TPE, 70% des entrepreneurs se montrent « très sensibles » sur la question de la préservation de l’environnement.

Une vraie nouveauté. D’autant plus que 6 dirigeants sur 10 ne voient plus l’environnement comme un frein, mais plutôt comme un moteur à l’entrepreneuriat. Même les contraintes réglementaires ne viennent plus freiner cet élan. La preuve, plus de la moitié des patrons interrogés affirment qu’il faudrait davantage de rigueur dans la réglementation. Le green business a de beaux jours devant lui.

Pas assez d’actions concrètes au sein de l’entreprise

Dans les faits, les entrepreneurs peinent encore à passer à l’acte. Certes, deux tiers des petites entreprises adoptent le recyclage. Mais, aucune ou presque ne songe à imposer des mesures concrètes d’économie d’énergies (8% seulement des entrepreneurs sondés). Covoiture, économie sur le papier, datacenter, lumière, sur toutes ces questions les entreprises françaises ont encore un long chemin à parcourir.

Heureusement, il existe de nombreuses startups qui offrent des solutions concrètes. En voici quelques-unes.

Qarnot Computing : du chauffage gratuit grâce aux ordinateurs

Cette startup vient de créer avec succès le premier radiateur numérique connecté. Sa source chaude s’appelle le Q.rad, un assemblage de microprocesseurs informatiques embarqués qui réalisent à distance des opérations informatiques complexes pour des banques, des industriels, des studios d’animations, etc.

Installés chez des habitants, des entreprises, ces radiateurs permettent de réduire fortement l’empreinte carbone de la performance informatique. Depuis 2013, 350 radiateurs Qarnot chauffent gratuitement des logements sociaux et l’incubateur de Télécom ParisTech chez qui elle est incubée. Ses clients s’appellent BNP Paribas, Air Liquide, Disney Paris.

Izypeo, la startup qui aide les PME à mieux gérer leur énergie

Pas le temps de se pencher sur la question des émissions de CO2 ? Izypeo propose une aide à la décision en mode SaaS. Son application propose des fonctions facilitatrices pour collecter les données. Elle les rend ensuite plus facile d’accès sous forme de tableaux de bord « développement durable ». Ce qui facilite la mise en place de plans d’action concrets.

Également incubée chez Télécom ParisTech, Izypeo compte déjà plus d’une centaine de clients, parmi lesquels le Crédit Agricole, l’Administration Monégasque, Cruard Charpente ou encore ProBTP. Izypeo a été créée par deux ingénieurs des Mines, Damien Callet et Nathalie Labate.

Mutum, la startup qui réinvente le prêt gratuit

Moins acheter, plus partager. Pour réduire l’empreinte carbone, il faut acheter mieux, c’est-à-dire moins. Pour cela, Frédéric Griffaton, Mathieu et Jeanne-Beylot réinventent le prêt gratuit. Grâce à la géolocalisation, la startup liste toutes les offres de prêts dans une zone géographique donnée. Désormais, vous n’avez plus besoin d’acheter un appareil à raclette.

Et ça intéresse les gens. Mutum vient de lever 1 million d’euros auprès de Bpifrance et du groupe MAIF. Une levée de fonds qui en appelle d’autres. En tout cas, les entrepreneurs et les startups ont tous leur place pendant cette COP 21. Ils font définitivement partie de la solution.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux