Entrepreneur : les bonnes résolutions des investisseurs du Shark Tank

shark-tank

Dans son émission Shark Tank, la chaîne américaine ABC réunit six investisseurs de grands talents. Voici leurs bonnes résolutions pour l’année 2015.

La fin d’année est propice aux bonnes résolutions : nouveaux projets, nouveaux recrutements, nouveaux horizons. Un exercice auquel ont bien voulu se soumettre les entrepreneurs accomplis qui participent à la téléréalité Shark Tank, comme Mark Cuban, Daymond John ou encore Robert Herjavec.

Voici leurs bonnes résolutions pour l’année 2015. Des conseils qui, à n’en pas douter, fonctionnent pour les entrepreneurs du monde entier.

shark-tankBarbara Corcoran, l’amitié avant tout

Fondatrice du groupe immobilier Corcoran avec son petit ami de l’époque, elle le revend pour 54 millions d’euros. Pas mal pour une société qui a démarré avec à peine 1000 dollars.

Une réussite qui ne s’est pas faite sans certains sacrifices. À tel point qu’elle se promet cette année de voir au moins « un ami chaque semaine ». Attention, il s’agit bien de « les voir, pas de leur envoyer des SMS ou des emails ».

« Je ne vois plus mes plus proches amis – j’en compte à peu près cinq dans ma vie –  comme je le faisais auparavant. Je vais donc me débrouiller pour prendre rendez-vous avec eux pour en voir un chaque semaine », ajoute-t-elle.

daymond_johnDaymond John : réussir un rêve de jeunesse

Il est à lui tout seul le rêve américain. Né dans les quartiers pauvres du Queen’s à New York, Daymond John a monté une Fubu, une société de vêtements qui réalise selon les derniers chiffres 6 milliards de dollars de ventes.

Une réussite qui l’empêche de renoncer à ses rêves. Pour lui, tout est littéralement possible. D’ailleurs, il compte bien réussir des rêves de jeunesse qu’il n’a pas pu accomplir, comme le surf. « J’aimerais recommencer à faire du Snowboard. Je voudrais tester le half pipe une fois. »

Avec lui, une chose est sûre : il va essayer.

Cuban_Shark-Tank_5_6Mark Cuban, encore et toujours le basket

Propriétaire des Dallas Maverick, des Landmark Theatre, des studios Magnolia et de « quelques » Boeing, Mark Cuban est l’une des figures entrepreneuriales les plus connues aux États-Unis. Il est à la tête d’une fortune de 2, 7 milliards de dollars.

Une somme qui ne lui fait pas perdre la tête. Tout ce qu’il souhaite pour 2015, c’est avoir le temps « de retourner sur les parquets trois fois par semaine ». Pas si simple quand on est responsable d’autant de projets.

imagesRobert Herjavec en veut toujours plus

Robert Herjavec a probablement fait tous les métiers : livreur de journaux, serveur, chef de salle, vendeur au détail, acteur, réalisateur, producteur, etc. Ce qu’il aime, c’est apprendre de nouvelles choses.

À la tête de Herjavec Group, il se spécialise dans la sécurité informatique des entreprises. De 2007 à 2012, il fait croître l’entreprise de 643%. Mais, cela ne lui suffit pas. Il veut être le numéro 1 mondial.

« Je veux plus. Je veux plus pour ma famille, mes amis et mon business, plus pour les entreprises pour lesquelles je travaille. » À ses yeux, « le démarrage d’une nouvelle année apporte tellement d’opportunités ».

N’est-ce pas au final la volonté profonde de tous les entrepreneurs pour cette nouvelle année : vouloir encore et toujours plus ?

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux