Entrepreneur papillon : vous vous brûlerez les ailes

Qu’est-ce qu’un entrepreneur papillon ? Peut-être l’êtes-vous sans le savoir. Si c’est le cas, alors faites attention. Dans cette nouvelle chronique, Stéphane Degonde nous éclaire sur la question.

 

L’entrepreneur papillon, qui est-il ?

C’est une personne -un peu trop-  enthousiaste et rêveuse. Certes, ces deux qualités sont essentielles dans le domaine de l’entrepreneuriat. Mais l’entrepreneur papillon, qui crée une première entreprise, va très rapidement devenir un serial entrepreneur, nourri de ses idées nouvelles et de sa soif de réussite. C’est cette seconde face cachée qui fait la particularité de l’entrepreneur papillon.

Pourquoi est-ce risqué ?

Comme nous l’explique Stéphane Degonde, « ce qui fait un projet, c’est la mise en œuvre et non l’idée ». Si l’entrepreneur commence à s’investir dans un projet nouveau trop rapidement, il risque de diluer sa force entre ses différents projets au lieu de se focaliser et de concentrer ses ressources sur le premier.

Avoir des idées et vouloir encore et toujours entreprendre sont d’excellentes qualités, mais attention à ne pas aller trop vite ! D’autant plus que si votre premier projet n’est pas totalement abouti, les banques et autres acteurs tiers risquent de douter de vous et ne vous suivront plus.

Stephane Degonde

Stéphane Degonde a créé et dirigé CincoSenso, pendant 5 ans, occupé, pendant plus de dix ans, diverses responsabilités chez PwC et IBM Global Services. Il est l'auteur du livre "J'ose entreprendre ! Créer et diriger son entreprise : 100 risques à éviter pour réussir", paru le 15 janvier 2015 (Le Passeur Editeur).

1 Commentaire
  1. Bonjour
    Stephane Degonde a tout a fait raison, mais quelle dynamisme que ces entrepreneurs papillon!
    Souvent, c’est vrai, ils se dispersent, toujours sur le fil, ils se battent et entreprennent, c’est l’image même de entrepreneuriat et peut être devrait il exister a l’image des « pépinières d’entreprises » des structures pour les seconder et les accompagner car souvent, les idées sont bonnes si ce n’est grandioses.
    Peut être même faudrait tout simplement créer un nouveau système pour ces apporteurs, créateurs d’idées a l’imagination sans limite.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux