Envie de Fraise veut s’accroître à l’international

Pionnière de la French Tech, Envie de Fraise s’est dotée d’une nouvelle identité graphique. L’entreprise compte bien accélérer son développement à l’international.
Plus de 50% de croissance en 2015. Avec un tel succès Envie de Fraise montre la puissance de son modèle économique sur le territoire français. L’entreprise qui vend des vêtements adaptés aux femmes enceintes compte s’attaquer désormais aux marchés internationaux. Une nouvelle version du site voit d’ailleurs le jour avec une identité visuelle totalement retravaillée pour accompagner cette nouvelle expansion.

Envie de Fraise s’allie à des partenaires locaux pour assurer une rentabilisation immédiate. « Au Royaume-Uni, nos produits ont d’abord été commercialisés sur le site de Mothercare, un des leaders mondiaux de l’univers du bébé. Ce partenariat a contribué à ce que notre site britannique fasse 100% de croissance cette année », explique la fondatrice Anne-Laure Constanza.

En Espagne et en Italie, Envie de Fraise fait le choix de s’implanter en adoptant une stratégie 100 % digitale et vient de créer 2 filiales pour s’assurer une position dominante rapide. En Allemagne, la plateforme de la mode online Zalando, choisit Envie de Fraise pour alimenter son offre pour les futures mamans. Le pure player, présent uniquement sur internet, achète les collections de la marque pour l’ensemble des pays dans lesquels il est présent.

Une success-story au féminin

La dirigeante utilise les données de la clientèle pour vérifier l’adéquation d’un modèle, et le talent des designers pour le modifier si nécessaire et le produire illico. Facile, d’autant que 95 % des modèles sont fabriqués en France. Elle décide aussi d’emblée de maîtriser toute la chaîne de production avec le design, la fabrication et la vente.

Fondée en 2006, Envie de Fraise habille aujourd’hui une femme enceinte sur dix. C’est aussi l’une des premières marques de mode française à s’être développée uniquement sur internet. « Enceinte, on n’a pas forcément envie de courir les magasins », rappelle Anne-Laure Constanza.

Un sujet qu’elle connaît. Mère de trois enfants, Anne-Laure Constanza a d’ailleurs créé une charte de la parentalité au sein de son entreprise. Les jeunes mamans bénéficient d’un troisième mois de congés payés à 100%. L’entreprise offre aussi une prime à la naissance et des journées de repos si l’enfant est malade. Tout est fait pour accommoder les femmes enceintes, que ce soit les clientes ou les salariées.

@Thomas Romanacce

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux