Force Femmes aide les chômeuses à créer leur entreprise

Fondée par des dirigeantes d’entreprise, Force Femmes est une association qui accompagne les chercheuses d’emploi de plus de 45 ans. L’organisation lance les Journées de la Création du 11 au 14 janvier.

Un coup de pouce face aux difficultés et aux préjugés. Voilà ce que propose Force Femmes, l’association qui aide les femmes de plus de 45 ans à retrouver un emploi. 18 000 chômeuses ont été accompagnées dans leurs démarches de retour à l’emploi ou de création d’entreprise. 30% des personnes ont retrouvé un emploi salarié. 550 femmes ont créé leur propre activité.

La structure organise les Journées de la création du 11 au 14 janvier. Le but affiché est d’encourager l’entrepreneuriat féminin. Chaque jour a son thème précis. Le lundi est dédié à la réflexion. Les autres jours s’axent autour de la création, du lancement et du développement.
Pendant ces quatre jours, les participantes peuvent suivre des ateliers thématiques en fonction des phases d’avancement de leur projet.

Elles peuvent également assister à des cafés-réseau pour apprendre à nouer des liens professionnels. Le lundi 16 janvier, trois recalées de l’emploi qui ont lancé leur propre entreprise reçoivent le prix de la « Créatrice Force Femmes ». C’est un soutien économique qui permet de pérenniser leur activité.

Des dirigeantes avec de l’audace

Force Femmes a été fondée en 2005 par dix dirigeantes : Véronique Morali tient le site d’information Terrafemina depuis 2008. Anne Meaux est aussi la fondatrice d’Image 7. On note aussi la présence de Françoise Holder, présidente de l’association, qui est la cofondatrice du groupe Holder.

C’est aussi la force de l’association. Des amis sont mis à contribution. D’anciens directeurs en Ressources Humaines boostent bénévolement des CV.  Des ateliers sont régulièrement organisés sur l’art du pitch et sur toutes les étapes de la création d’entreprise.

Au-delà des aspects techniques, le collectif prône une mise en relation des femmes accompagnées qui leur permet aussi de sortir de l’isolement. Il faut du temps pour convaincre les grands comme les petits patrons de l’intérêt de recruter des femmes de cet âge. Le maillage territorial et la disponibilité de bénévoles toujours plus nombreux sont pour l’association, les clefs du succès.

@Thomas Romanacce

3 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux