L’APCE invente l’Indice Entrepreneurial Français

A l’occasion du Salon des Entrepreneurs, l’Agence pour la création d’entreprises (APCE) lance l’Indice Entrepreneurial Français. Cet outil de mesure va suivre le dynamisme des firmes françaises et son évolution au fil des années.

Maintenir l’envie d’entreprendre. C’est la priorité majeure de l’APCE qui présente l’Indice Entrepreneurial Français au SDE de Paris. Ce nouvel outil couvre deux types de mesure la chaîne et la culture des sociétés dans l’Hexagone. Avec cet indice, les acteurs économiques peuvent élaborer des plans destinés à favoriser la création d’entreprises.

L’Indice Entrepreneurial Français sonde les intentions de tous les français concernés par l’entrepreneuriat. Les personnes visées sont les potentiels porteurs de projets, les dirigeants ainsi que les demandeurs d’emploi. L’APCE s’appuie aussi sur la perception et la représentation de l’image des entreprises citées chez le citoyen lambda. A terme, l’indice va pouvoir mesurer l’impact des politiques publiques sur l’aide à la création de sociétés dans les territoires fragilisés.

C’est l’institut TMO Régions qui réalise cette étude auprès de 1 700 personnes. L’Indice Entrepreneurial Français s’inspire de son homologue québécois lancé en 2009 par la Fondation de l’entrepreneurship. Un pays que Dominique Restino observe avec attention. Le système du mentorat qu’il a importé en France à travers le Moovjee a également été inventé au Québec.

Une mission d’intérêt général

Plus largement, l’APCE pense que cet outil va aider les français à embrasser une carrière d’entrepreneur. Un site déjà très suivi par les porteurs de projet. Aujourd’huip, plus de 10 millions d’internautes ont fréquenté les pages web de l’institution. 70% d’entre eux sont des créateurs d’entreprises potentiels. On peut compter 5 000 professionnels tels que des opérateurs réseaux ou des enseignants qui utilisent les outils mis à disposition par L’APCE.

« On retravaille toutes les données, comme celle de l’Insee, pour les rendre très accessibles. Nos points les plus consultés sont le parcours du créateur d’entreprise puis les fiches professionnelles », explique le président de l’APCE. Le site de l’agence pointe au onzième rang des sites gouvernementaux.

Mais l’agence ne veut pas s’arrêter là. Quelques semaines après le lancement de l’Indice Entrepreneurial Français, l’organisme compte changer de nom dans quelques semaines pour devenir l’Agence France Entrepreneur (AFE). Dominique Restino devrait en dire plus mercredi prochain lors du lancement officiel de l’indice.

 

@Thomas Romanacce

1 Commentaire
  1. Bravo à l’APCE pour ce beau projet!

    La Fondation de l’entrepreneurship au Québec a en effet lancé en 2009 l’Indice entrepreneurial québébois présenté par la Caisse de dépôt et placement du Québec et produit en partenariat avec l’Institut d’entrepreneuriat Banque Nationale | HEC Montréal. Vous pouvez consulter les différents rapports à cette adresse : http://www.entrepreneurship.qc.ca/recherches-et-analyses/indice-entrepreneurial-quebecois

    La Fondation de l’entrepreneurship a également fondé en 2000 le Réseau M – mentorat pour entrepreneurs s’adressant à tous les entrepreneurs et qui a trouvé pignon sur rue aussi en France avec notre partenaire AJ2E.

    Belle collaboration entre le Québec et la France!

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux