L’arbre de Noël qui aide l’entrepreneur à devenir un meilleur manager

arbre-noel

En demandant à ses collaborateurs de construire un sapin de Noël pour l’entreprise, cet entrepreneur a appris beaucoup de choses sur ses équipes. 

Noël est aussi le temps des expérimentations. Directeur éditorial du magazine Entrepreneur, Ray Henessay ne savait plus quoi faire des centaines de livres sur le business que la société reçoit chaque année. Des ouvrages qui, pour l’immense majorité, n’ont jamais été ouvert par ses collaborateurs.

Plutôt que de les jeter sans autre forme de procès, le manager se demande s’il n’est pas possible d’en faire quelque chose de festif en cette période de Noël. Surgit alors une idée simple et un peu inhabituelle : « et si nous récoltions tous les livres reçus pour en faire un arbre de Noël ? »

Ni une, ni deux, tous les membres de son équipe sont réquisitionnés pour réfléchir ensemble à la construction de cet arbre. Une mission qui ne se révèle pas si simple, mais l’esprit d’équipe est tel qu’ils surmontent un à un les problématiques.

Au final, « l’expérience m’a permis d’être un fantastique moyen pour connaître encore mieux mon équipe. Ce qui, bien évidemment, me donne de nouvelles idées pour la nouvelle année », explique Ray Henessay.

Voici dans le détail ce qu’il a appris.

Ils en savent plus que ce qu’il pensait

S’il est simple de faire une tour droite avec des livres, il est en revanche plus difficile de construire un sapin qui ressemble à un sapin.

« Même si ce n’était pas un projet artistique ou une expérience scientifique, la construction d’une structure complexe nécessite au préalable une stratégie », explique le responsable. Ce qu’ils ont fait. Avant de démarrer quoi que ce soit, ils ont pensé à faire un plan.

Quelle taille pour la base de l’édifice ? Comment organiser la taille des livres ? Autant de questions auxquelles il a fallu répondre. Ce qui l’a étonné vu que la plupart ont suivi des études littéraires. « J’ai pensé que le côté scientifique du projet et l’effort de planification que ça impliquait les décourageraient. Au contraire, ils l’ont réussi avec une facilité déconcertante. My bad ! »

Ils font attention les uns aux autres

Ce qui peut être vrai dans un contexte de détente (déjeuner, week-end, etc.) ne l’est pas forcément dans un contexte de travail. Ici Ray Henessay a été étonné de voir à quel point ses équipes font attention les uns aux autres. Ne serait-ce qu’au niveau de la religion.

Si le sapin relève plus de la tradition païenne que du christianisme, Noël reste tout de même une fête religieuse. Ce qui – quoi qu’on dise – peut heurter les sensibilités de personnes appartenant à d’autres religions. Mais l’équipe a tenu à intégrer le judaïsme dans la construction du sapin.

« La base du sapin a été construite à partir de huit grands livres, censés représenter les 8 nuits de Hanoukka. Quant au sommet, l’étoile du berger ressemble à une étoile de David », explique le responsable.

Une sensibilité aux autres qui facilite grandement l’esprit d’équipe.

Il ne connaît pas assez ses collaborateurs

Fort de plusieurs expériences dans des secteurs d’activités différents, le responsable sait qu’il n’a pas toujours « compris et apprécié les talents des gens autour de moi », avoue-t-il sans honte. Même quand il les a personnellement recrutés et managés. C’est dire.

En réalité, il n’a jamais eu l’impression de vraiment les connaître « jusqu’à ce que je les vois réaliser une tâche qui n’est à priori pas dans son champ de compétence ». Aucun « process ne m’aurait permis d’apprendre cela », ajoute-t-il.

Une bonne surprise qui a des allures de bénédiction aux yeux du responsable.

Voici un aperçu du sapin de Noël en question. Ce n’est peut-être pas le plus joli, mais il a le mérite d’avoir rendu l’entreprise meilleure.

1416935529-learned-christmas-tree-made-books-2

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

2 Commentaires
  1. L’initiative est excellente ! J’aime beaucoup l’analyse que vous faites de cet exercice. C’est vrai que ce type d’activité permet de découvrir ou redécouvrir ses collaborateurs. Et le sapin est parfait !

  2. Oh qu’il est beau cet arbre ! Avec un peu d’imagination et de créativité, le résultat est spectaculaire. J’ai apprécié votre article et surtout le fait que vous abordiez la religion en cette période de fête. C’est d’ailleurs au coeur de l’actualité avec les crèches.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux