Les cinq excuses qui vous empêcheront d’être un grand entrepreneur

Même devant une montagne de problèmes, les grands entrepreneurs ne prononcent jamais ces cinq excuses.

Un contrat qui ne se signe pas, un client qui va chez le concurrent ou des dépenses imprévues : les entrepreneurs du monde entier ont vécu au moins une fois ces désagréables expériences. De là à dire que tout le monde réagit de la même façon ? C’est peut-être aller un peu vite en besogne.

Comme tout le monde, certains chefs d’entreprises préfèrent accuser la terre entière plutôt que de se remettre en question. Voici le type d’excuses qu’ils ont l’habitude de prononcer.

 Je n’ai ni la connaissance, ni les compétences

C’est probablement l’excuse la plus banale. Mais, si on comprend qu’elle vienne d’un salarié (et encore !), on ne saisit pas qu’elle puisse sortir de la bouche d’un entrepreneur. Sinon à quoi pourrait bien servir Google ? Sans compter les innombrables forums sur des thématiques infinies.

Et si vous ne trouvez pas ? Et bien, achetez un livre ou recrutez un consultant spécialiste sur le sujet. Faites aussi le tour de vos amis. On imagine jamais à quel point son réseau est puissant.

Je n’ai pas le réseau

Même si cela peut paraître compliqué dans certains cas, les gens sont bien plus accessibles qu’auparavant. Téléphones portables, mails, Facebook, Linkedin, les moyens d’atteindre sa cible se sont multipliés.

Il suffit après de s’organiser : listez les personnes intéressantes en fonction de leur poste, de leur entreprise et du lieu géographique. Avec de la rigueur et de la volonté, tout peut être achevé.

Attention à ne pas être pris de court. Préparez en avance votre pitch car les bonnes occasions ne se renouvellent pas.

Je n’ai pas l’argent

C’est la contrainte universelle et indépassable des entrepreneurs. Pour ne pas être englouti par celle-ci, dites-vous : « je n’ai pas l’argent maintenant, mais je peux l’avoir ». Une disposition mentale qui permet au dirigeant de se projeter vers des jours meilleurs.

Et puis il existe des moyens de lever des fonds. Le crowdfunding est un très bon moyen de tester la qualité de son projet. Si vous n’obtenez pas l’argent demandé, c’est que votre projet n’est pas encore abouti.

Tapez aussi à la porte des business angels ou des organismes dédiés à la création d’entreprises comme Réseau Entreprendre ou France Initiative. Ils existent spécifiquement pour cela.

Quoi qu’il en soit, ne croyez pas les discours pessimistes des médias. Oui, la situation est difficile, mais oui il existe des moyens de s’en sortir.

Je ne peux pas prendre de risque

Ah bon ? Mais pourquoi vous être lancé dans cette vie ? Un entrepreneur est constamment aux prises avec le risque. C’est d’ailleurs ce qui le distingue des autres professions.

La vérité, c’est qu’un entrepreneur ne peut éviter le risque. Il est éclaireur de son marché et de sa société.

Les gens comptent sur vous pour améliorer leur quotidien. C’est pour cela d’ailleurs qu’ils vous admirent.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux