Les expressions qui assassinent votre crédibilité sur LinkedIn

Savoir utiliser les bons mots sur LinkedIn n’est pas toujours simple. A force de vouloir se vendre, certains en font parfois un peu trop. 

Savoir parler de soi. Au-delà de son produit ou de son service, l’entrepreneur reste bien souvent le meilleur argument de vente de son entreprise. Encore faut-il savoir se mettre en scène. Malheureusement, tous les professionnels ne maîtrisent pas les nuances linguistiques du français. Sans parler du vocabulaire qui tombe totalement à plat. Retour sur ces mots qui assassinent votre e-reputation.

Vous avez beau penser être le prochain Steve Jobs, il n’est pas nécessaire de le dire sur les réseaux sociaux.

Volontaire

Vous recherchez un job d’été ou un stage de fin d’étude ? Non ? Ah, vous êtes un chef d’entreprise. Pourtant, ça ne se voit pas dans votre fiche LinkedIn.

Jusqu’à preuve du contraire, un chef d’entreprise n’a pas besoin de dire qu’il est volontaire. Il est volontaire par nature. Pourquoi sinon créer une entreprise ? Cela n’aurait pas de sens. Et puis, ce mot en lui-même ne veut rien dire. Exprimez plutôt vos objectifs de dirigeant. Soyez dans l’action.

Visionnaire

Vous êtes un devin, un marabout, mieux un super-héros ? Rien de tout ça ? Pourtant, il est écrit que vous êtes capable de voir dans le futur. C’est une sacrée compétence. Plus sérieusement, utiliser ce vocabulaire montre une seule chose : vous aimez beaucoup ce que vous faites. Peut-être d’ailleurs un peu trop.

Dire que vous êtes une personne visionnaire veut dire entre les lignes que vous êtes génial. On repassera pour l’humilité.

Capable d’une pensée conceptuelle

Si, si, ça existe. Des professionnels, des indépendants, des chefs d’entreprises ont eu le malheur d’utiliser cette expression pour se définir. Qu’est ce que cela veut dire ? Personne ne le sait.

Peut-être avez-vous beaucoup d’idées ? Plutôt que d’utiliser un vocabulaire, il vaut mieux détailler ce qui a été accompli. Restez dans le concret.

Source d’inspiration

Ça va les chevilles sinon ? Même si un collègue explique que vous l’avez « inspiré » dans une recommandation LinkedIn, ne réutilisez pas ce mot. C’en est presque risible. Sur LinkedIn, on cherche un professionnel, pas un gourou.

Tancrède Blondé

 

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

4 Commentaires
  1. Article intéressant. Beaucoup de personnes utilisent très mal LinkedIn et calquent leur ligne éditoriale sur celle de Facebook. J’ajouterai un conseil : quand vous demandez d’intégrer le réseau LinkedIn d’une personne qui ne vous connait pas, prenez 2 minutes pour vous présenter et glissez stratégiquement les points qui vous rapprochent.

  2. Bien vu Tancrède Bravo. L’utilisation excessive du lot « visionnaire » est à la fois amusante et désolante. Et que dire des « stratèges » et des « innovateurs » auto-proclamés.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux