Les startups du numérique partent à la conquête de l’international

EY, en partenariat avec France Digitale, publie le 4ème baromètre de la performance économique et sociale des startups numériques en France. L’attrait de ces entreprises pour l’international se place en haut du podium.

Se développer à l’international apparaît comme un enjeu actuel majeur pour les startups. Les entreprises sondées dans le cadre du baromètre EY voient leur chiffre d’affaires global grimper de 37% en moyenne. Cette forte croissance s’explique notamment par l’export à l’international des startups du numérique. Elles réalisent en moyenne 43% de leur chiffre d’affaires à l’étranger. Ces entreprises dynamiques s’emparent de plus en plus vite du marché international.

L’hyper internationalisation entraîne des embauches

Pour réussir leur conquête de l’étranger, les startups recrutent de la main d’œuvre sur place. Ces embauches leur permettent d’acquérir une meilleure connaissance du marché local. Selon l’étude, pour chaque emploi créé à l’étranger, deux nouveaux emplois voient le jour en France. Sur le plan national, les entreprises créent des emplois du côté des fonctions de support et de développement. Cette internationalisation engendre une création nette d’emplois. En effet, 88% des startups sondées ont annoncé des embauches pour la fin de l’année 2015.

Toujours selon l’étude, les startups du numérique accordent une grande d’importance à la fidélisation de leurs collaborateurs. Plus de 30% des salariés détiennent des parts dans le capital de l’entreprise. Cette tendance permet aux dirigeants de motiver leurs employés. Un travailleur motivé apparaît, de facto, plus investi et par conséquent plus productif. Aussi, la précarité de l’emploi ne fait pas partie du langage courant. 92% des contrats signés sont des contrats à durée indéterminée (CDI).

La startup Wisembly consulte ses clients

La fidélisation des clients apparaît comme un autre enjeu des startups du numérique. La startup Wisembly illustre cette tendance. Spécialisée dans l’édition de solutions collaboratives, l’entreprise travaille main dans la main avec ses clients privilégiés. Elle a d’ailleurs créé le « Club Power users ». Cette initiative lui permet de réfléchir avec ses utilisateurs, à de nouvelles solutions. Wisembly consulte ses clients, et prend en compte les retours. Suivez l’exemple.

@JulieGaleski

Julie Galeski

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux