Levée de fonds : comment se planter

Dans cette nouvelle chronique, Juan Hernandez, co-fondateur de l’Accélérateur liste les erreurs à ne pas commettre lorsqu’un entrepreneur s’apprête à lever des fonds. 

Lever des fonds oui, mais pas n’importe comment. « La levée de fonds est très fréquente pour mettre du carburant dans le moteur et aller le plus loin possible dans le développement de l’entreprise mais ce n’est qu’une étape », explique le co-fondateur de l’Accélérateur.

Attention à ne pas trop demander

Une étape qui se prépare néanmoins pour éviter le flop. Pour que la levée soit un succès, l’expert met en garde les entrepreneurs sur le calibrage du montant. Si la somme demandée n’est pas justifiée, les investisseurs risquent de tourner le dos au porteur de projet.

« À trop demander, le startupper risque de se griller auprès des business angels. Il y a rarement une seconde chance alors mieux vaut se faire conseiller sur la valorisation du montant pour justifier la levée et convaincre les investisseurs potentiels », insiste l’expert.

Si la levée de fonds représente un passage presque « obligatoire » pour un chef d’entreprise, il doit savoir taper aux bonnes portes.

Thomas Benzazon

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux