Malin : qualité entrepreneuriale et commerciale ?

Êtes-vous un malin sans le savoir ? Quelles sont les caractéristiques de quelqu’un de malin ? Notre experte, Évelyne Platnic-Cohen, nous éclaire sur ce vice qui peut se révéler être une qualité.

Le malin est rapporté très souvent au mal, au diable, au démon. C’est un atout très mal perçu. Alors, comment exploiter cette qualité et être un bon malin ?

Être un bon malin

Pour être un bon malin, il faut savoir ce que l’on veut et où l’on va avec son client. Celui-ci doit pouvoir vous voir arriver en toute transparence. Une fois le contact établit, le regarder dans les yeux et analyser son comportement face à vous, malin, est essentiel.

Pourquoi jouer de la malice ?

C’est un atout très fort lorsque l’on est commercial notamment, car cela aide à se faire valoir de manière très discrète et immersive. Par ailleurs, être malin doit servir aux deux partis, car si vous vous jouez de votre interlocuteur, il s’en rendra compte et vous en voudra. Alors, le diable est-il si dur en affaires ?

Evelyne Platnic-Cohen

Evelyne Platnic-Cohen

Chroniqueuse

Chaque semaine, notre expert Evelyne Platnic-Cohen, fondatrice de Booster Academy, vous livre ses conseils pour mieux prospecter, mieux convaincre et donc mieux vendre.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux