Mash Up : la France, nouvel eldorado de l’entrepreneuriat ?

Le Mash Up 22 s’est tenu le 23 mars dernier à Paris. Dédié aux étudiants et jeunes diplômés, la recette est inchangée : conférence, concours de pitch et cocktail. Retour sur cet événement qui vise à promouvoir et sensibiliser ces publics à l’entrepreneuriat, par Manon et Nina du Mash Up pour Widoobiz.

C’est avec le « quart d’heure de politesse » typiquement français que s’ouvre la 22ème conférence du Mash Up. L’équipe de Start’in Sorbonne, partenaire du Mash Up sur cette édition,  accueille les arrivants dans le hall de la maison des sciences de gestion, espace généreusement prêté pour l’occasion.

Le thème, « La France, nouvel eldorado de l’entrepreneuriat », attire des jeunes de tous horizons et de toutes ambitions. Ça tombe bien, partager, échanger, se trouver des complémentarités, c’est aussi au programme !

Les équipes conjointes du Mash Up et de Start’in présentent les speakers retenus pour l’occasion.  Ce format de table ronde se doit de refléter au maximum les points de vue et les profils autour d’une thématique. Dans cette démarche, le Mash Up a choisi une pincée de vision académique, avec Fabrice Cavarretta, enseignant chercheur à l’Essec et auteur du livre «  Oui ! la France est un eldorado pour les entrepreneurs ». Un soupçon d’approche juridique, avec Arnaud Touati, avocat et fondateur du cabinet spécialisé dans les startups Alto Avocats. Le tout saupoudré d’une expertise sur cet écosystème, avec Kamel Zeroual, entrepreneur, et mentor chez 50 Partners.

La discussion est richement nourrie d’exemples. Le système administratif, juridique, du contexte économique jusqu’à l’ouverture d’esprit caractéristique des Français, tout y passe. On n’oublie pas de sourire, ou même de rire au Mash Up, et exposer son point de vue pousse parfois à s’amuser des clichés, quels qu’ils soient. Ce soir, avec un sujet pareil, il y en plusieurs à débusquer !

La conférence se termine sur les conseils des trois experts à celles et ceux qui voudraient monter leur boite. C’est vrai que ce sont les mieux placés pour en parler ! Nous retiendrons à la volée l’importance de la constitution d’une équipe complémentaire et soudée, et une connaissance sans faille du marché sur lequel on se lance pour partir du bon pied. Les questions du public fusent, la conférence a mis tout le monde à l’aise, le franc-parler est bien présent et les inquiétudes sont dissipées.

L’heure tourne et c’est le moment maintenant pour la dizaine de pitcheurs triés sur le volet de venir s’affronter sur cette scène. À l’issue de ce combat sans merci (au Mash Up on aime exagérer), ils sont deux à sortir du lot, désignés par le public et par le jury. Nous vous laissons le soin de juger si vous auriez été séduit également :

À deux pas de l’amphi, un espace est dédié au cocktail. C’est l’occasion de débriefer après la table ronde « On avait peur au début. On pensait qu’ils allaient être tout le temps d’accord », souligne un étudiant venu assister à la table ronde. Heureusement ça n’était pas le cas ! Ce cocktail, c’est aussi un moment de rencontres et d’échanges entre tous les participants, qu’ils soient partenaires, speakers, ou encore étudiants, entrepreneurs, ou les deux à la fois. Entre deux échanges de cartes de visite, on a eu occasion d’aller demander à quelques participants les raisons qui ont motivé leur présence .

La soirée se clôture avec ce temps de partage qui semble avoir ravi tout le monde. Les derniers sont poussés vers la porte, mais poursuivront la discussion devant. Peut-être y sont-ils toujours ?! C’est en tout cas terminé pour ce soir, demain, il y a Worksh’up, le nouveau format du Mash Up dédié aux rencontres interdisciplinaires.

Le Mash Up revient, quant à lui, le 10 mai prochain, avec le thème « Ma startup, avec ou sans grands groupes ? »

Nina Tanguy

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux