MDoloris lève 3 millions d’euros et vise l’international

MDoloris Medical Systems vient de boucler une levée de fonds de 3 millions d’euros auprès de ses investisseurs historiques. La startup lilloise se spécialise dans l’évaluation de la douleur.

Un tournant décisif en vue de la conquête du monde. Installée à Loos, près du CHRU de Lille, MDoloris vient de boucler une levée de fonds de 3 millions d’euros. Les deux investisseurs qui ont misé sur la boîte sont Siparex avec 2,7 millions d’euros et Finovam pour 0,3 million d’euros.

MDoloris a pour ambition de devenir l’acteur de référence pour le management de l’analgésie. « Je vais créer, dès cette année, une force de vente dédiée au marché américain et asiatique pour la promotion de nos produits historiques de mesure de la douleur », explique le dirigeant de la startup, Fabien Pagniez.

La jeune société commercialise déjà ses produits dans plus de 49 pays situés sur tous les continents. Elle a vendu 700 moniteurs et plus de 150 000 patients ont bénéficié de cette technologie. Réalisant 90% de son chiffre d’affaires à l’export, Mdoloris emploie aujourd’hui 21 collaborateurs. Elle compte en avoir 47, tous en CDI, d’ici fin 2018.

Plus de 23 années de recherche et d’efforts

Pour en arriver là, Fabien Pagniez explique qu’il lui a fallu plus de vingt-trois années de recherche académique. Plus de 300 hôpitaux universitaires renommés se sont équipés de la technologie produite par MDoloris. C’est aussi 91 publications internationales qui louent l’ingéniosité de la startup.

Le produit initial de MDoloris, lancé en 2010, permet de mesurer la douleur d’un patient de plus de deux ans dans l’incapacité de communiquer. A partir de l’analyse de l’électrocardiogramme, le dispositif permet de mesurer la douleur sur un indice allant de 1 à 100. Vendu dans les structures hospitalières sous la forme d’un simple moniteur, il permet aux médecins de doser plus efficacement les médicaments antidouleur.

Par ailleurs l’équipe de Fabien Pagniez travaille actuellement sur un outil de diagnostic non invasif et continu de la souffrance fœtale. Elle dirige ses efforts en particulier sur l’hypoxie fœtale qui cause plus de 12 000 morts en Europe. Ce nouvel équipement va permettre de ne pas déclencher une césarienne si le fœtus est en bonne condition et ainsi éviter des coûts inutiles pour les hôpitaux. MDoloris continue sa lutte contre la douleur sous les meilleurs auspices.

@Thomas Romanacce

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux