Mohed Altrad remporte le prix de l’Entrepreneur Mondial de l’Année 2015

Mohed Altrad, président Français de la société ALTRAD, est sacré meilleur Entrepreneur Mondial de l’Année, un événement organisé par EY à Monaco. 

Le premier Français sacré meilleur Entrepreneur Mondial! Samedi dernier, Mohed Altrad fondateur de la société ALTRAD, a reçu le prix Mondial de l’Entrepreneur de l’Année (World Entrepreneur of the Year). 65 lauréats nationaux étaient en liste, dont Mohed Altrad qui est déjà le lauréat du prix Entrepreneur de l’année 2014.

Un parcours hors du commun qui défie toute concurrence

Mohed Altrad dirige une entreprise spécialisée dans le matériel pour bâtiment. Son chiffre d’affaires pour l’année 2014 s’élève à 870 millions d’euros. Le groupe ALTRAD a racheté en mars 2015 le groupe néerlandais Hertel avec ses 70 filiales. Il double alors son chiffre d’affaires pour atteindre 1,8 milliards d’euros dans 173 filiales. Il possède 7 300 salariés fin 2014, il en compte désormais 17 000. Ce qui fait de Mohed Altrad le leader mondial de la bétonnière et le leader européen de l’échafaudage.

Son parcours débute dans le désert dans une tribu nomade syrienne, il ne connait pas sa date de naissance. « Il n’y avait pas d’état civil dans les tribus bédouines » rappelle-t-il. Il a monté les échelons un à un. Non scolarisé, il apprend à lire par lui même, en recopiant les livres d’école. Il est alors repéré par un instituteur qui lui donne l’opportunité d’étudier. Mohed Altrad est doué et est envoyé au lycée de Raqqa en Syrie. A 17 ans, il reçoit une bourse pour étudier la pétrochimie en France. Il fait ses débuts à Montpellier et tombe amoureux de la culture Française. Il finit ses études à Paris en obtenant son doctorat en informatique.

Il invente le premier ordinateur portable

Son diplôme en poche, il est ingénieur salarié chez Alcatel puis chez Thomson. Mais il prend conscience que c’est l’entrepreneuriat qui l’intéresse. Il décide alors de tout plaquer, lorsqu’il travaille dans une compagnie pétrolière à Abu Dhabi comme directeur. A partir de là, il crée sa première entreprise :  la société France Informatique Electronique et Télématique (FIET). Il invente le premier ordinateur portable mais ne dispose pas des fonds suffisants.

Il décide donc de revendre sa société au groupe Matra. Ce qui lui permet de racheter en 1985 une entreprise d’échafaudages en faillite. Il fonde alors le groupe ALTRAD qu’il oriente à l’international. Ses équipements sont fabriqués dans 17 sites industriels, répartis sur 12 pays. Il dispose d’une présence commerciale dans plus de 100 pays, anime 92 marques et compte plus d’un million de clients à travers le monde.

Une entreprise de renom qui se soucie des autres

Au-delà de sa réussite économique, Mohed Altrad est aussi impliqué dans le respect de la vie sociale et de l’environnement au sein de son entreprise. Il reverse une partie de la richesse créée dans une trentaine d’associations. Notamment il est aussi président du club de rugby Montpellier Hérault. Il encourage la création d’emplois dans les pays du pourtour Méditerranéen : « nos pays ont besoin de paix et cela passe par le fait de créer des emplois » comme il le fait déjà dans les pays du Maghreb. Il est un exemple à suivre pour tous les entrepreneurs.

Ici vous pouvez visualiser l’interview réalisée par Widoobiz lors de la remise du prix de l’Entrepreneur de l’année 2014 en France.

Farah Sadallah

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux