Olivier Mathiot, PriceMinister : sa vie, ses avis, ses envies

Cette semaine, Olivier Mathiot, co-fondateur de PriceMinister prend les rennes de Widoobiz. En tant que Rédac’chef éphémère de notre rédaction, il revient sur son parcours entrepreneurial et nous fait découvrir sa sélection de startups de la semaine.

« Les Français devraient investir au lieu d’épargner , et notamment dans les startups ». Voilà le principal enjeu économique aujourd’hui selon le co-fondateur de PriceMinister. Rachetée en 2010 par le groupe japonais Rakuten, la startup est aujourd’hui entrée dans la cour des grands.

Si grande, qu’aujourd’hui Olivier Mathiot n’est plus seulement un entrepreneur. Il applique ses propres conseils et investit à son tour dans de nombreuses startups, comme celles qu’il a sélectionnées pour vous cette semaine. En tant que Rédacteur en chef éphémère de Widoobiz, Olivier Mathiot souhaite mettre en avant Agriconomie, JobAroundMe, 1001 Pharmacies, et Augment, que vous découvrirez dès demain, et jusqu’à vendredi pour ne pas bouder votre plaisir.

« La gauche a mal à son entreprise »

Des startups dans lesquelles l’entrepreneur a investi car elles on su faire la différence. « Pour me séduire, il faut être compétitif, créatif, et savoir gérer son cash. Si je ne rencontre pas ces trois dimensions, j’ai du mal à penser que le projet ira jusqu’au bout », confie-t-il. Sans oublier la capacité à interagir avec son équipe. Un point sur lequel le co-fondateur de PriceMinister accorde une grande importance avant d’investir, comme il l’explique dans cette interview.

Investisseur, entrepreneur, mais pas seulement. Olivier Mathiot est également l’auteur de La Gauche a mal à son entreprise, publié en 2013. Et s’il devait renommer l’ouvrage en 2016 , l’entrepreneur pencherait plutôt pour  « L’homme politique (en général), a mal à son entreprise ».

PriceMinister : bientôt Rakuten France ?

Des idées politiques tranchées, qu’il n’hésite pas à développer ici. « Si j’étais ministre de l’économie, je serais obsédé par le taux de chômage. Je tenterais de réconcilier les Français avec l’entreprise », imagine-t-il. Un programme choc que la plupart des entrepreneurs partagent.

Quant à PriceMinister, l’entrepreneur pense désormais international. « Rakuten nous laisse une grande autonomie. Ça nous permet de garder notre esprit startup, avec les moyens d’un grand groupe », précise-t-il.

PriceMinister devrait changer de nom, ce n’est qu’une question de temps…

Thomas Benzazon

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

2 Commentaires
    1. Avant d’investir dans des start-up Mathiot (qui n’est pas un ingénieur de haut niveau à QI de 140) ferait mieux d’améliorer son site très mal conçu; un simple exemple: vendre sur Priceminister un 1CD single pesant 50 g ou un coffret de 50 CDs pesant 4 kilo donne droit au même remboursement de frais de port: 1,90 EURO pour le vendeur & au même prélèvement de 2,30 de frais de port pour l’acheteur…; au passage, quel site se sucre aussi sur la différence entre le port facturé à l’acheteur & celui remboursé au vendeur ???????????

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux