Paul Eluard : cinq phrases adaptées aux entrepreneurs

paul-eluard

Pilier du surréalisme, Paul Eluard a clamé tout au long de sa vie son amour de la vie, de l’espoir et du bonheur.

« La terre est bleue comme une orange ». Sans n’avoir jamais ouvert un de ses livres, ni même lu un de ses poèmes, des millions de personnes connaissent ce vers surréaliste de Paul Eluard. Un trait d’esprit qui, au-delà de son apparente absurdité, explique qu’il est possible en réalité de tout voir… à condition de le vouloir.

Or, s’il y a bien une personne capable de voir une réalité qui se refuse au commun des mortels, c’est bien l’entrepreneur. Poussé par la volonté de marquer sa différence, dans un marché toujours plus concurrentiel, le dirigeant va sortir des sentiers battus.

Bien sûr, la finalité de l’entrepreneur est à mille lieues de celle d’un poète comme Paul Eluard. Il n’empêche, le surréalisme reste un chemin créatif que l’entrepreneur ne peut écarter d’un revers de la main. Raison de plus pour apprendre quelques-unes de ces fulgurances.

« Il nous faut peu de mots pour exprimer l’essentiel »

Quel que soit le secteur d’activité, la réussite d’une entreprise repose toujours sur une vérité simple. À l’entrepreneur de la trouver.

iPhone, iPod, iPad, aux yeux de Steve Jobs, l’essentiel a toujours été le produit. Pour Vincent Caron, le désir profond de l’Homme de se sociabiliser explique la réussite de Blablacar.

« Le passé est un œuf cassé, l’avenir est un œuf couvé »

La vie d’entrepreneur est jalonnée d’échecs. C’est d’ailleurs la capacité de rebond qui explique en général la réussite ou non d’un projet.

En clair, l’avenir se prépare ou il se sépare.

« On transforme sa main en la mettant dans une autre »

Une très jolie phrase qui explique les bienfaits d’un partenariat. L’échange ne produit pas nécessairement une valeur ajoutée financière, mais il peut apporter ce « supplément d’âme », propre aux entrepreneurs d’exception.

L’échange est indissociable d’une carrière entrepreneuriale.

« Un cœur n’est juste que s’il bat au rythme des autres cœurs »

En amour comme en management, un homme ou une femme n’a pas intérêt à agir recroquevillé dans sa tour d’ivoire. Au risque sinon de se retrouver dépassé au pire des moments.

Un bon leader se met au diapason de son entourage. L’égo reste à cet égard un des plus vils poisons qui puisse exister.

 « Ce qui a été compris n’existe plus »

En clair, il ne faut en aucun cas se reposer sur ses lauriers. Empereur dans le monde des logiciels, Microsoft s’est fait dépasser par Apple dans la course aux smartphones. Trop sûrs de leurs avantages compétitifs, Steve Ballmer et Bill Gates n’ont jamais pu rattraper Steve Jobs et ensuite Tim Cook.

Tancrède Blondé

 

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

3 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux