Que font les gens extraordinaires pendant leur week-end

Pour atteindre le succès, les entrepreneurs ne laissent jamais filer le week-end. Ils l’organisent pour le rendre encore plus savoureux.

« Ah moi ?  Je dors le week-end ». Pour la plupart des personnes, le week-end sert de soupape de décompression. On recharge les batteries pour être prêt le lundi. Et ainsi de suite, jusqu’à la retraite. Mais il y a les autres : ceux qui réussissent tout. Si, si, vous les connaissez. Ils sont médecins, entrepreneurs, commerciaux, etc. L’échec les fuit comme la peste. Pour eux, le week-end doit leur permettre de devenir meilleurs.

Dans son livre « What The Most Successful People Do On The Weekend », Laura Vanderkam met à jour les comportements de cette catégorie de personne. Voici cinq choses que vous pouvez imiter.

 Ils font des choix conscients

Ils détestent la passivité. Le canapé, la série ou le film du samedi soir, très peu pour eux. Leurs heures libres sont précieuses. Pas question de les gâcher.

« Dans un monde connecté, même les moments de détente doivent être choisis de façon consciente », explique Vanderkam. Elle reprend l’exemple d’un ancien candidat républicain à la présidence américaine, Mike Huckabee. « Si vous voulez lire un livre : achetez-le, mais prévoyez un temps défini pour le lire ».

Ils font ce qui les passionne

D’après Vanderkam, il faut même aller plus loin dans le choix de ses activités. « Au fond de vous, qu’est ce que vous voulez faire ? » Du piano, du karaté, du violon ? Tout est permis pendant le week-end. Enlevez-vous toutes les barrières.

L’auteure cite le cas d’une de ses lectrices qui a repris des cours de piano le samedi matin. « Elle était tellement prise dans l’agenda de ses enfants qu’elle a oublié ce qu’elle voulait faire elle ». Elle n’est pas devenue pour autant une concertiste. Mais, le plaisir procuré décuple son énergie pour le reste de la semaine.

Ils planifient les activités le matin

Les samedis et dimanches matin sont en général des temps perdus. Au lieu de vous prélasser, planifiez des activités personnelles. « Si vous vous entraînez pour courir un marathon, il vaut mieux prévoir vos 4 heures de courses le matin. En milieu de journée, vous vous coupez de vos proches », écrit Vanderkam.

Il faut donc se lever tôt. Oui, faites une croix sur les veillées du vendredi soir. Vous n’avez plus vingt ans. Et même si c’est le cas, vous avez bien mieux à faire. « De toute façon, se lever tôt ne peut vous faire que du bien », insiste Vanderkam.

Ils planifient des moments où ils ne font rien

Il faut même prévoir les moments « off » : sieste, surf internet, musique. « Il est important de prévoir des moments où vous décrochez, sinon vous n’allez jamais arriver à vous préserver », ajoute-t-elle.

Inscrivez alors « sieste » dans votre programme. Une activité non obligatoire. Regarder un film, écouter les sketches de Florence Foresti. Faites des choses qui ne servent à rien. Il faut bien avoir des moments où ce que vous faites n’est pas utile.

« Éteignez votre téléphone et fermez la porte. C’est votre moment. Personne n’a le droit de le détruire».

Ils organisent des activités le dimanche soir

Qui n’a jamais connu le stress du dimanche soir ? Maux de ventre, angoisse, mauvais sommeil. Les lundis semblent parfois insurmontables. Pour l’aplanir, Vanderkam conseille de prévoir des activités dimanche en fin d’après-midi. Ça rallonge le week-end et vous oblige à vous concentrer sur le « fun ».

Yoga, cours de littérature, langue étrangère : tous les moyens sont bons pour évacuer les toxines. Les lundis ne vous feront plus jamais peur.

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux