Santé : 3 exercices pour ne pas se détruire le dos

D’après une étude, rester toute la journée devant son ordinateur serait un comportement à risque pour la santé.

« J’ai mal au dos ». C’est peut-être le mal le plus répandu dans l’univers de l’entreprise. La faute à une position assise qui oblige les employés à se courber pour travailler dans de bonnes conditions. D’après une  étude des Annals of Internal Medecine, rester trop longtemps assis provoque obésité, surtension, cancer, dépression, sans oublier toutes les maladies cardio vasculaires possibles et imaginables. Charmant.

Seul l’exercice physique peut contrer ce destin funeste. Voici cinq exercices simples à effectuer chaque jour.

Se tenir debout quand on parle

Tous les prétextes sont bons pour se mettre debout : entretien téléphonique, échange avec son collègue, réunion, brainstorming. En clair, toutes les activités qui ne nécessitent pas un ordinateur. Les effets sont immédiats. Après une seule année, un travailleur brûle 30 000 calories, soit 3,6kg.

Pour se donner un ordre d’idée, c’est comme si le travailleur courait un marathon.

Etirer son corps

Le corps n’aime pas avoir la même pose pendant 30 minutes. Si l’entrepreneur se sent fatigué ou raide, c’est le signe que le corps n’est pas en forme. Il est important alors d’étirer les membres de son corps. Attention, personne ne vous demande de faire des entrechats dans l’open space.

Pour rendre les choses simples, les responsables doivent trouver des moyens de faire bouger tout le monde de son poste de travail. Chercher son courrier, prendre un verre d’eau, poster une lettre. N’importe quel prétexte est bon pour entretenir son organisme.

Quant aux entrepreneurs fixés sur leurs objectifs, tous les spécialistes recommandent de changer de pose après deux heures de travail devant un ordinateur.

Partagez votre problématique avec un collègue

Rien n’est plus difficile de changer des habitudes. Faites vous aider d’un ami, d’un collègue, qui veut soigner son dos. Comment ? En parlant des fournitures des bureaux ensemble : « Est-ce que tu arrives à travailler avec cette chaise ? Elle ne te fait pas mal au dos ? L’écran est-il adapté à ta vision ? ». Ce genre d’échanges anodins va vous permettre de comprendre ce qui ne va pas dans votre environnement.

Il suffit d’un fauteuil ergonomique pour révolutionner le confort de travail de toute une entreprise. Au final tout le monde est gagnant. C’est la raison pour laquelle il est important de parler. Votre dos le mérite.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

4 Commentaires
  1. Bon début d’article sur le sujet.

    Je me lève de plus en plus pendant mes entretiens Skype. Je vais essayer de systématiser ce comportement. Pas envie d’être bossu à 50 ans !

    1. Je partage le debout quand on parle mais je vais beaucoup plus loin.

      Ayez l’esprit LEAN, éliminez les 8 gaspillages (dont le temps), apportez de la fluidité dans votre travail.

      En travail de bureau, supprimez vos fauteuils de derrière vos bureaux et dans les salles de réunions, réhaussez vos bureaux pour travaillez debout; mettez des roulettes sous les pieds pour avoir de la modularité et déplacez votre bureau près d’un collègue lorsque vous traitez ensemble.

      Faites une réunion point de situation de la veille et des améliorations faites tous les matins avec votre chef et vos collègues, debout et finissez par un petit échauffement des articulations. A plusieurs, c’est rigolo, dynamise et implique le groupe.

      Voilà, OSEZ le LEAN, lutte contr eles 8 gaspillages, fluidité ; c’est simple, c’est fun, implique le personnel et cela améliore la santé !

  2. Dormons dans un lit long. Lit de 210 ou + pour les grands.

    Rien n’empêche la fatigue du dos. En revanche, il est possible de bien l’entretenir par un nourriture saine, du sport et un sommeil de qualité favorisant le relâchement. Le BABA est de dormir dans un lit de 20 cm plus long que sa taille.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux