Tidal : les artistes entreprennent dans le streaming avec Jay-Z

Le rappeur américain Jay-Z a présenté Tidal, sa nouvelle plateforme de streaming. Objectif : donner plus de pouvoirs aux artistes dans la diffusion de leurs œuvres en ligne.

Madonna, Alicia Keys, Daft Punk… La liste des soutiens de Tidal est prestigieuse. Jay-Z a présenté lundi sa plateforme de musique en ligne, accompagné des plus grands noms de l’industrie musicale. La plupart d’entre eux sont actionnaires de l’entreprise.

Les entreprises de streaming critiquées par les artistes

Spotify et ses concurrents sont devenus les bêtes noires des artistes et des maisons de disque. Les entreprises de streaming sont accusées de ne pas rémunérer suffisamment les ayants droits. En novembre 2014, la chanteuse américaine Taylor Swift est allée jusqu’à retirer la totalité de ses chansons de Spotify. La plateforme Tidal a été conçue pour mieux rémunérer les artistes. Elle est intégralement payante. Il faut débourser 19,99 euros pour accéder aux 25 millions de titres disponibles en qualité CD. Pour Jay-Z, « le défi est que tout le monde respecte à nouveau la valeur de la musique ».

Une plateforme qui appartient aux artistes

La majorité des parts de Tidal est détenue par les artistes. Les invités de la cérémonie sont devenus actionnaires de la plateforme en signant une « déclaration ». Les modalités de ce partenariat n’ont pas encore été dévoilées. Le montant de la rémunération des musiciens n’est pas non plus connu. Une chose est sûre : il va être plus élevée que les 0,006 dollars reversés en moyenne par chanson à un artiste par Spotify.

L’implication des artistes dans cette nouvelle plateforme va leur permettre d’acquérir de l’influence dans le secteur du streaming. Les actionnaires vont pouvoir diffuser en avant première certaines œuvres. Cette initiative a eu un très bon écho chez les artistes. Beaucoup de musiciens, comme Jack White ou les membres de Coldplay, ont remplacé leur photo de profil Facebook ou Twitter par un fond bleu, symbolisant Tidal.

Le streaming musical : une industrie en pleine dynamique

Le streaming est en passe de devenir le principal moyen de diffusion des œuvres musicales. C’est pour cette raison que les artistes ont décidé de reprendre la main sur ce secteur. Pour la première fois, en 2014, le chiffre d’affaires généré par le streaming a dépassé les ventes de CD aux États-Unis. Le secteur a rapporté 1,87 milliard de dollars, contre 1,85 milliard de dollars pour le CD.

Deezer et Spotify ont été les premiers sur le marché, en 2007 et 2006. Ils sont aujourd’hui rejoints par de plus en plus de concurrents. Apple a acheté la plateforme Beat Music en 2014. Amazon et Google se sont également lancés. Tidal compte les concurrencer en proposant un son d’une excellente qualité. Dans la ruée vers le streaming, les artistes veulent aussi leur part du gâteau.

 

Florian Cazeres

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux