Vendredi 13 : comment la superstition aide les entrepreneurs

Vendredi 13 est un jour particulier dans le monde des affaires. Beaucoup de secteurs réduisent la voilure. Et pourtant, c’est un jour que les entrepreneurs devraient aimer. 

Qu’on le veuille ou non, le vendredi 13 n’est pas un jour comme les autres. Surtout en matière de business. Parlez-en aux propriétaires d’hôtels. Chaque fois qu’un vendredi 13 surgit dans le calendrier, le nombre de réservations baisse. Certains aéroports évitent le plus possible d’utiliser le chiffre 13. Une petite minorité des immeubles à Manhattan ou Brooklyn ont même créé un 13e étage caché.

Tatiana Byron, CEO et fondatrice de 4PM Events, une société de wedding planner, a même expliqué que le vendredi 13 est mauvais pour le business. « Demandez à n’importe quel photographe ou fleuriste ? Vous verrez que la plupart du temps ils n’ont pas d’événements », explique-t-elle. Les gens ne veulent prendre aucun risque.

Les leaders naturels sont chanceux

Stupide ? Peut-être, mais la chance est un paramètre essentiel dans la vie d’un businessman. Des chercheurs de l’université de Cologne se sont d’ailleurs penchés sur la question de l’interaction entre la chance et la réussite. Ils ont demandé à des golfeurs de jouer sur un green de golf. À certains, ils ont dit qu’ils avaient une « balle chanceuse » et les autres non. Et, aussi improbable que cela puisse être, le taux de réussite a progressé de 35%.

« Nos résultats suggèrent que l’activation d’une superstition peut en effet améliorer le taux de réussite global de la personne concernée », explique la co auteure de l’étude, Lysann Damisch. Ce qui explique pourquoi, les personnes chanceuses agissent avec plus de confiance. Churchill, De Gaulle, Napoléon, les leaders naturels appartiennent généralement à cette catégorie.

Moins de contrôle sur ce que l’on fait

Malheureusement, les gens « chanceux » surestiment leur capital « chance ». Par exemple, d’autres chercheurs britanniques ont voulu faire jouer à des investisseurs londoniens à un jeu de simulation de bourse. Une particularité, on leur a dit qu’appuyer sur les lettres Z, X et C pourraient influencer les valeurs des indices. Sauf que ce n’est pas le cas.

Ça n’a pas loupé. Ils ont tous, même inconsciemment, suivi des indices comportant les lettres concernées. Comme quoi la superstition ne remplacera jamais un esprit cartésien. Le karma est une chose, la réflexion sur son business en est une autre.

Et, si vous pensez que vous manquez de chance, nous vous invitons à regarder cette vidéo de Philippe Gabilliet, Docteur ès science de gestion et professeur à l’ESCP Europe.

 

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

2 Commentaires
  1. Vendredi 13, j’adore ! Plus de chance, plus de peps, moins de concurrence… que demander de plus ?
    Optimiser, c’est mon credo, alors pour ces jours exceptionnels, j’en fais plutôt deux fois plus que deux fois moins !
    A bientôt et bonne semaine à tous, Hélène

  2. Le vendredi 13 est le jour le plus associé à des superstitions de tout notre calendrier. Pour des millions d’entre nous, il est attendu avec angoisse depuis la nuit des temps, et pourtant quelques uns l’ont associé au contraire à un jour de chance.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux