Bpifrance met les bouchées doubles sur le financement de l’immatériel

 bpifrance-investissement

À l’occasion du « Printemps de l’investissement », Bpifrance va consacrer 2 milliards d’euros en 2014 pour le financement des investissements immatériels des entreprises.

Le financement des investissements immatériels devient un enjeu crucial pour les entreprises. Logiciels, brevets, design, autant de postes de dépenses que l’entreprise est obligée aujourd’hui de prendre en compte. Problème, faute de pouvoir les évaluer précisément, les banques préfèrent ne pas prendre de risques. Pour remédier à ce problème, Bpifrance a décidé de faire évoluer sa gamme de prêts de développement pour aider au mieux les entreprises.

Et autant dire que Bpifrance ne lésine pas sur les moyens. Dans le cadre de son opération « le printemps de l’investissement », la banque publique d’investissement a décidé de dédier 2 milliards d’euros jusqu’à la fin de l’année pour ce type de dépenses, contre 1 milliard en 2013. Une somme qui devrait faire du bien aux entrepreneurs innovants.

Six nouveaux produits de financements

À noter cependant que ces deux milliards vont également être versés sur les besoins en fonds de roulement des entreprises. « La reprise économique qui semble s’annoncer crée de fortes tensions à ce niveau, surtout que les cinq ans de crise qui viennent de s’écouler ont grandement réduit les fonds propres et la trésorerie des entreprises », éclaire le directeur exécutif de Bpifrance, Joël Darnaud.

Concrètement, Bpifrance va mettre en place six produits de financement. Il va y avoir le prêt d’avenir destiné aux programmes d’investissement ou de croissance externe, le prêt croissance pour financer le BFR additionnel issu d’un programme d’investissement, le prêt numérique, le prêt robotique, le prêt vert pour l’environnement et le prêt export.

Des prêts sans garantie

Des prêts qui ont tous une durée de remboursement de sept ans. À noter que le différé de remboursement est de deux ans. Avec un objectif simple : répondre de manière très réactive aux impératifs de financements des entreprises de croissance, tout en évitant d’alourdir leurs comptes avec une dette de court terme.

Ces prêts vont fonctionner néanmoins comme les autres produits. Autrement dit, Bpifrance n’octroie des prêts qu’en accompagnement d’un financement privé. Aussi, la banque publique d’investissement compte bien rassembler 4 milliards d’euros de financement, soit le double de la mise de départ. Des prêts toujours sans garantie, ni sur le patrimoine des dirigeants, ni sur les actifs des entreprises.

Une belle histoire commence pour  les entreprises françaises de croissance.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux