Crowdfunding : les femmes trouvent plus facilement des financements que les hommes

femme-entrepreneur

Les femmes entrepreneurs seraient plus efficaces à lever des fonds sur les plateformes de crowdfunding que leurs homologues masculins.

Le monde est rempli de paradoxe. Alors que les femmes entrepreneurs, en comparaison avec les hommes, peinent à rassembler des financements pour leurs entreprises, il semblerait qu’elles tirent leurs épingles du jeu sur les plateformes de Crowdfunding.

En effet, d’après une étude nommée « les dynamiques du genre dans le crowdfunding : (Kickstarter) », les femmes qui déposent un projet sur le site atteignent des taux de financement supérieurs de 8 points par rapport aux hommes. Une étude qui a été réalisée par Dan Marom, Orly Sade et Alicia Robb, deux universitaires israéliens et un chercheur de la Kauffman Fondation.

Les femmes investissent sur des femmes

Après avoir recherché différentes explications, les auteurs ont observé un fait étonnant : les femmes ont tendance à davantage investir sur des projets dirigés par des femmes et les hommes, des projets menés par des hommes. Or sur Kickstarer, les investisseurs femmes sont plus nombreuses que leurs homologues masculins.

« C’est un comportement que l’on retrouve sur d’autres marchés financiers », explique Alicia Robb. « Vous voulez être entouré de personnes qui vous ressemblent. Malheureusement, cet état de fait explique pourquoi si peu de femmes arrivent à lever des fonds en capital-risque ou par le biais de business angels. D’après l’étude, 10% des Venture-capitalists et 22% des business angels sont des femmes.

Et sur les marchés financiers ?

Alicia Robb montre également que les femmes sont bien plus « conservatrices » en termes de finance. En clair, elles ne demandent de l’argent que lorsqu’elles sont prêtes à les recevoir. Il n’est pas impossible cependant, ajoute-t-elle, que les « projets [menées par des femmes] sont plus intéressants en terme d’investissement.

Même si un investisseur professionnel devrait être capable de juger si un projet est intéressant sans avoir à s’occuper du genre de ses dirigeants. Mais, au stade du crowdfunding, il semblerait que cela ne soit pas possible. Ainsi, les filles continuent d’investir pour les filles ; les garçons, pour les projets menés par des garçons.

Tancrède Blondé

 

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

4 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux