Mariage Gay : le débat s’invite dans les entreprises françaises

Avec Stéphane Corbin, Porte-parole pour la fédération LGBT et Rémi Calmon directeur exécutif du SNEG Syndicat National des Entreprises Gaies,

Ce 27 janvier, de 120 000 à 400 000 personnes ont défilé dans Paris en faveur du Mariage pour tous. Ils faisaient ainsi échos aux manifestants du 13 janvier contre le mariage gay. Les débats eux, se poursuivent au parlement, le soir en famille, ou entre amis, et s’invitent sur nos lieux de travail pour prolonger les pauses café.  En filigrane la question est donc posée : quelle est la place de l’homosexualité dans nos entreprises ?

Pour aborder ces questions nous recevions sur le plateau Rémi Calmon directeur exécutif du SNEG, le Syndicat National des Entreprises Gaies, et Stéphane Corbin, Porte-parole pour la fédération LGBT. Dans la rue, les pros et les anti mariage gay peuvent choisir les manifestations auxquelles ils participent. Dans l’entreprise les collaborateurs se côtoient inévitablement. les tensions vives liées à ce débat clivant doivent pourtant être apaisées par les dirigeants d’entreprises qui risquent à voir les débats déraper.

L’homophobie progresse en France

En trame de fond de ce débat qui s’invite en entreprise, la question de l’homophobie en France et ses conséquences dans l’entreprise se pose. Si « l’homophobie est en progression en France », cette évolution s’explique en partie par une facilité accrue de témoigner et de ne pas laisser passer les actes ou injures homophobes.  Nos invités reviennent sur les actes visant parfois les homosexuels en entreprise : salaires inférieurs à compétences égales, injures directes, mise au placard ou encore violences physiques.

Quid de la responsabilité du patron en cas d’actes avérés d’homophobie par lui même ou par l’un de ses salariés ?

Mariage homosexuel : vers des coming-outs forcés

Est-ce conseillé de faire son coming-out dans l’entreprise ? Sur ce point, nos invités sont mitigés. Il n’y aurait « pas de bonne ou mauvaise façon de faire » d’ailleurs. Cela dit, avec le vote attendu du « mariage pour tous », on peut s’attendre à des coming out forcés. Stéphane Corbin, porte-parole pour la fédération LGBT, les entreprises des salariés concernées seront informées du nouveau statut marital du collaborateur, et ce même si celui-ci n’a pas dévoilé ouvertement son homosexualité.

« Le lobby gay n’existe pas »

Nous ne pouvions faire l’impasse sur Widoobiz des questions liées aux patrons gay. Sachant que le chef d’entreprise n’a pas de supérieur hiérarchique, est-ce plus facile d’affirmer son homosexualité en tant que patron ? Les patrons gays s’investissent-ils particulièrement dans le débat ? Font-ils partie du lobby gay dont on entend tant parler ? Sur ce point encore, nos invités se retrouvent et l’affirment : « le lobby gay n’existe pas ».

 

 

Thomas Benzazon

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux