Éthique dans la publicité – Entretien avec Stéphane Martin, directeur général de l’ARPP

ARPP
Stéphane Martin – ARPP

Ce nouveau numéro d’Éthique d’entreprises est consacré aujourd’hui à l’éthique dans la publicité et dans la communication. Pour en parler, Élisabeth Lécuyer reçoit Stéphane Martin, directeur général de l’ARPP, (Autorité de Régulation Professionnelles de la Publicité) l’expert de référence en la matière.

Stéphane Martin va nous présenter l’ARPP dont le rôle est avant tout de conseiller. Sa mission est d’établir des codes, des règles de déontologie, des recommandations rédigées et mises à jour exclusivement par les membres de l’ARPP.

Un bilan des campagnes publicitaires 2012 a été dressé, faisant ressortir des problèmes récurrents sur la dignité de l’être humain, principalement sur l’image de la femme. Une publicité mettant en scène une femme ou un homme fortement dénudés, sans lien avec le service promu reste inacceptable et c’est ce qui choque et qui heurte. Le public demande aux marques une responsabilité plus grande, respectant les règles de déontologie.

Face à une publicité estimée trop provocante ou choquante, tout citoyen peut saisir, en ligne, le jury de déontologie publicitaire, qui va examiner la recevabilité de la plainte et juger s’il est nécessaire de faire modifier voire supprimer la publicité par l’annonceur ou le diffuseur, si le manquement est avéré.

Plus de trente cinq mille messages de publicité dont vingt deux mille télévisés ont été examinés par l’ARPP en 2012. Il faut savoir que quand on lance une campagne de publicité à la télévision, il est obligatoire de la soumettre à l’ARPP avant de la diffuser.

En cas d’avis défavorable de la part du jury de l’ARPP sur une publicité, rien n’interdit au diffuseur de continuer à la diffuser mais il est très conseillé de suivre ces avis qui doivent être pris d’avantage comme du conseil que comme de la censure.

Pour en savoir plus sur l’ARPP et son rôle face à la publicité dans les médias, sur internet ou dans la presse, écoutez l’intégralité de cette interview de Stéphane Martin.

Elisabeth Lécuyer

Animatrice

Elisabeth Lécuyer, journaliste et business angels à ses heures, est une convaincue de l'importance du développement durable dans notre économie. Retrouvez là dans son émission dédiée au Green Business

1 Commentaire
  1. Hahahah, de l’éthique dans la publicité, la bonne blague !

    Mauboussin qui vend un sac avec une femme nue, pas de problème. On cherche encore le rapport avec la choucroute, mais il semblerait que l’ARPP l’ait trouvé. Ce doit être éthique.

    Tomb Raider (jeu vidéo interdit au moins de 18 ans) ensanglantée sur des panneaux numériques dans le métro parisien. Une plainte est déposée au JDP parce qu’une enfant est traumatisée par cette vision. Mais ce n’est pas grave parce qu’à la fin du spot le personnage est « victorieux et indemne », mais « certes, ensanglanté » (extrait de la réponse du JDP qui n’a pas pris la peine de délibérer plus que ça).

    Renault qui affirme que son véhicule électrique fait « zéro émission, zéro bruit », alors même que l’ADEME a démontré que les véhicules électriques émettaient autant qu’une petite voiture, et alors même que le constructeur a rajouté un bruit à la voiture en dessous de 30 km/h.
    L’ASA (l’ARPP anglaise) avait interdit ce slogan « zero emission » en 2010, mais vraisemblablement l’ARPP n’y voit rien à redire…

    Citroën qui utilise un enfant pour sa dernière campagne : pas de problème non plus pour l’ARPP. Là encore, on cherche encore le rapport avec la choucroute…

    Et en ce moment, où il est très difficile de ne pas tomber sur des filles en bikini au regard lascif, le fantasme du publicitaire qu’il veut nous rentrer dans la tête de gré ou de force.

    Bref, c’est bien gentil l’autorégulation, mais force est de constater que ça ne fonctionne pas.

    Du coup, l’émission manque un peu de contradicteur…

    Cordialement,

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux