Gleeden : son droit de réponse aux associations catholiques

Gleeden, le leader de la rencontre extra-conjugale, fait l’actualité. Attaquée de toute part, l’entreprise doit faire face à la grogne des élus qui souhaitent interdire ses campagnes publicitaires, et aux associations catholiques qui veulent la traduire en justice. La porte-parole de Gleeden exerce son droit de réponse dans une interview sur Widoobiz.

Au micro du média des entrepreneurs, Solène Paillet revient donc sur  l’assignation en justice déposée par l’AFC. Une association qui « nous reproche déjà d’exister » commence t-elle. L’assignation repose sur le code 212 du code civil. Le fameux moment où les époux se jurent fidélité et assistance jusqu’à la fin de leur jour. Pourtant, la porte-parole du site extra-conjugal rappelle que cette promesse ne tiendrait qu’entre les époux : « une association tierce à ce contrat ne peut s’immiscer en disant qu’il n’est pas respecté ».

Après Charlie Hebdo, Gleeden comme nouveau symbole de la liberté d’expression ?

Dans son communiqué de presse, l’entreprise titre « Atteinte à la liberté d’expression et aux libertés individuelles ». 2015 est une année importante pour la liberté d’expression « avec les évènements de janvier dernier » explique Solène Paillet, qui dit se sentir censurée.

C’est plus qu’un combat simple de Gleeden, qui « devient un symbole pour la liberté d’expression ». Une association religieuse n’a pas à dicter sa morale à tout le monde, chacun doit pouvoir faire ce qu’il veut.

Un symbole qui pourrait faire sourire ou énerver certains. Pourtant, les dessinateurs de Charlie Hebdo se sont fait un plaisir de comparer les chiens infidèles aux chiennes infidèles.

Le bad buzz fait monter les inscriptions

Lorsque l’on gère une entreprise sur des sujets délicats, comment s’y prépare t-on ? Gleeden n’aurait pas de budget justice dédié. Est-ce une vraie problématique ou plutôt l’opportunité de faire parler du site et d’augmenter le nombre d’inscrits ?

En l’occurrence, l’assignation en justice déposée par l’AFC a permis à l’entreprise de bénéficier d’une couverture nationale. Résultat : plus de connexions, plus d’inscriptions. L’augmentation en flèche de la requête Gleeden sur Google aurait même poussé Netflix à utiliser le nom du site extra-conjugal comme AdWords. Malin…

Pour conclure, Solène Paillet revient sur les campagnes publicitaires qui fonctionnent, ou pas.

L’entreprise à donc eu un droit de réponse sur notre média, qui remercie tous les entrepreneurs pour leur fidélité.

Thomas Benzazon

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux