Les bons managers transforment les bonnes idées en profits concrets

innovation

D’après de nouvelles études, la croissance des entreprises dépend de la capacité des managers à saisir les bonnes idées pour les transformer en innovations qui débouchent sur de véritables profits.

L’innovation est à la portée de chacun. Encore faut-il savoir la capter. D’après une étude de l’université de Rice, d’Edinburgh et de Brunel, les entreprises ne peuvent atteindre leur plein potentiel s’ils n’arrivent pas à transformer la créativité et l’innovation de tous les jours en profits concrets pour la société.

Plus facile à dire qu’à faire. La créativité et l’innovation restent des phénomènes complexes qui comportent parfois plusieurs niveaux de réalités, expliquent les auteurs de l’étude. D’ailleurs, Jing Zhou, chercheuse à la Rice University et un des co-auteurs de l’étude, affirme que la grande majorité des entreprises n’excellent pas en ce domaine.

Traduire ces idées en produits, en process

« Les managers ont besoin de prêter attention à la créativité de leurs collaborateurs et, surtout, de les mettre en pratique au sein de l’entreprise », explique Jing Zhou. Problème, les entreprises se fixent davantage sur les objectifs en cours que sur les risques potentiels à prendre, afin de transformer une bonne idée en profit pour la société.

Pour corriger le tir, Zhou ne voit qu’une seule chose : former les managers à la prise de risques. « Si vous attendez qu’une idée soit prête d’elle-même pour être mise en pratique, alors il est sûrement déjà trop tard », explique la chercheuse. Un manager audacieux est un manager qui attrape les bonnes idées qui « les traduit ensuite en produits, en process ou en meilleur service clientèle », ajoute-t-elle.

« Cultiver, reconnaître et canaliser la créativité »

Une problématique à laquelle vont devoir s’atteler les managers du monde entier. La Recherche se penche d’ailleurs de plus en plus sur le sujet. La preuve encore avec cette étude qui pointe les marges de progression à travailler pour les entrepreneurs.

Aux managers donc de « cultiver, reconnaître et canaliser la créativité de leurs employés en véritable performance pour l’entreprise », explique Zhou. Une démarche d’autant plus intéressante pour les managers que, si cela fonctionne, tout le mérite leur revient. Attention cependant à bien partager les lauriers. La capacité du manager à être suivi par son équipe à long terme en dépend.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux