Innovation sociale : les suricates lancent une plateforme en ligne

Vous cherchez une raison de vous lever le lundi matin ? Le site « les suricates.fr » lance une newsletter présentant chaque semaine à ses abonnés une dizaine de projets d’innovation sociale.

Offrir une visibilité à un secteur qui en manque cruellement. C’est l’objectif de la plateforme les suricates.fr. L’abonné reçoit chaque lundi midi un mail présentant dix projets innovants dans le secteur de l’innovation sociale. Il peut ensuite se rendre sur la plateforme pour soutenir et commenter les projets qui l’intéressent. Chaque utilisateur dispose d’un profil où ses projets préférés peuvent être regroupées dans des collections. « Ce n’est cependant pas un réseau social, le site doit être vu comme une plateforme de visibilité », explique Nathan Grass, un des fondateurs du site.

« L’alliance entre la French Tech et l’économie sociale et solidaire »

« L’économie sociale et solidaire attire de plus en plus de monde, mais ne communique pas efficacement sur le web» selon Nathan Grass. « Le secteur représente pourtant 10% du PIB français ! », rappelle-t-il. Les fondateurs du site ont donc décidé de mettre leurs compétences au service de la visibilité du secteur. « L’idée est de faire une alliance entre la French Tech et l’économie sociale, deux secteurs qui se connaissent très mal mais qui ont tout à gagner à travailler ensemble ».

L’innovation sociale : des actes individuels pour des solutions collectives

Le domaine de l’innovation sociale dépasse largement le cadre de l’entrepreneuriat sociale et solidaire. Il englobe également l’économie verte et le commerce équitable. L’économie du partage, qui privilégie l’usage à la possession, va également être mise à l’honneur sur le site. Enfin, la part belle va être faite aux produits culturellement innovants, ainsi qu’aux organisations éducatives proposant une manière innovante de transmettre le savoir. « Finalement, tout les projets que nous relayons sont des initiatives individuelles  en faveur du bien commun » conclu Nathan Grass.

Le site comptabilise une semaine après son lancement 3500 abonnés. Les fondateurs attendent le chiffre de 5000 abonnés pour lancer la première newsletter.

Florian Cazeres

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux