L’emploi des jeunes, l’affaire de tous !

jeunes
Depuis 1977, l’insertion professionnelle des jeunes est au cœur des priorités gouvernementales. Et pourtant, les jeunes connaissent un risque de chômage 2 fois plus élevé que le reste de la population.

Etat des lieux

Le taux de chômage des 15-24 ans s’élevait à 22,8 % fin 2013, contre 9,8 % pour l’ensemble de la population (données Insee pour la France métropolitaine). Ce chiffre cache une réalité encore plus inquiétante, celle des jeunes qui ne sont ni à l’école, ni en formation, ni dans l’emploi, ni en formation. Cette réalité concernait 1,9 million de jeunes de 15 à 29 ans début 2013, soit 17 % de cette classe d’âge.

La situation est inquiétante, ce n’est pas pour autant qu’il faut baisser les bras, au contraire ! Avec un des taux de natalité les plus élevés d’Europe, la France dispose d’une formidable richesse. Ce dynamisme démographique constitue un réel atout qui doit être entretenu en aidant chaque jeune à construire son avenir. Différentes enquêtes montrent que les jeunes ont envie de faire leur preuve. Dans le cadre de l’enquête « Génération quoi ? » mise en place par France Télévisions à l’automne 2013, 3/4 des jeunes participants ont répondu avoir le sentiment que la société française ne leur donnait pas les moyens de montrer ce dont ils étaient capables. Par ailleurs, 81% des répondants indiquent que le travail est important dans leur vie, pas seulement pour gagner de l’argent, mais aussi comme source d’épanouissement (pour la moitié des réponses).

Pour favoriser une meilleure insertion professionnelle des jeunes, les axes sur lesquels nous devons tous nous mobiliser sont nombreux: renforcer le lien entre les établissements de formation et les entreprises, préparer les jeunes à la réalité du monde du travail, soutenir les jeunes qui souhaitent se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat, développer l’apprentissage, faire évoluer nos modes de recrutement et nos modes de management…

Quelques initiatives intéressantes

En tant qu’entrepreneurs nous avons un rôle à jouer. Nous devons faire confiance à cette jeune génération et leur faire une place dans nos entreprises pour qu’ils fassent leur preuve. De nombreuses initiatives existent, souvent construites en partenariat avec d’autres acteurs de l’emploi et de la formation. Citons par exemple les actions mises en place par 100 000 entrepreneurs et par le Canal des métiers qui visent à concrétiser la réalité du monde du travail et de la vie en entreprise aux yeux des collégiens et lycéens. Dans le Rhône, le Centre des Jeunes Dirigeants et le Prado s’associent pour favoriser l’insertion professionnelle de jeunes en difficulté via un parcours de stages dans différentes entreprises. Le 30 avril dernier, Adecco organisait son « Street day » afin de conseiller les jeunes sur la recherche d’un premier job. Bergerat Monnoyeur et Apprentis d’Auteuil travaillent ensemble au développement d’une formation par apprentissage sur les métiers de la mécanique industrielle. Le cabinet Pwc est l’une des 11 entreprises partenaires de l’opération Phénix pour favoriser l’insertion dans l’entreprise des diplômés de Master 2 en lettres, sciences humaines ou dans des matières scientifiques. Chez April, nous avons mis en place le dispositif « 1re marche pour l’emploi » qui a permis, depuis septembre 2012, à 25 jeunes de suivre une formation de 400 heures sur 6 mois sur les pratiques des métiers de l’assurance et de commercial puis d’être embauchés dans nos filiales. Cette ouverture à la diversité des profils est une chance pour l’entreprise. Elle permet de faire évoluer notre modèle de management de la diversité et de mobiliser en interne pour la réussite du dispositif.

L’essor des fondations d’entreprise

Un autre axe d’intervention repose sur le développement des politiques RSE et de fondations au sein de nos entreprises. La question de l’insertion professionnelle de publics dits en difficulté, dont les jeunes, se retrouve dans l’objet de nombre de fondations d’entreprise qui ainsi soutiennent des initiatives et dispositifs mis en œuvre par des associations et professionnels de l’accompagnement des jeunes vers l’emploi. Au sein d’EVOLEM, nous avons créé EVOLEM Citoyen, laboratoire d’idées pour alimenter le débat et être force de proposition dans les domaines de l’emploi, de la formation et du développement économique en valorisant les initiatives de terrain et les solutions innovantes. L’emploi des jeunes est au cœur de nos priorités de travail.

L’entreprise, créateur d’emplois et de richesses est également un acteur du développement social et sociétal. En tant qu’entrepreneurs, nous contribuons à la mise en œuvre de solutions et dispositifs efficaces et pérennes favorisant l’emploi du plus grand nombre.

Bruno Rousset

valeursdentrepreneurs.com

Bruno Rousset

Bruno Rousset est fondateur et directeur général de la société April, assureur multispécialiste présent dans le monde entier. Son expérience d’entrepreneur lui a permis de créer en 1996 la société Evolem, dans le but d’accompagner la croissance des entreprises. Bruno Rousset est également à l’origine de la fondation reconnue d’utilité publique, Entrepreneurs de la Cité et de la Fondation April. Soucieux de promouvoir l’entrepreneuriat, Bruno Rousset fait part de ses réflexions sur le management d’entreprise et propose chaque mois des interviews d’entrepreneurs sur le blog Valeurs d’Entrepreneurs.

2 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux