L’entreprise de demain : pour une utopie réaliste !

Quel peut-être le futur modèle d’entreprise qui peut préserver notre écologie personnelle, sociétale et mondiale ?

Telle est la question que souhaitait vous soumettre Yves Perrot, entrepreneur et membre du bureau national du CJD. « Comment peut-on maintenir une entreprise sans un dirigeant présent et en bonne santé, physique et mentale ? » commence-t-il pour aborder l’importance de ce qu’il nomme l’écologie personnelle.

Sur la question sociétale, il incite nos auditeurs à explorer les voies du cofinancement, ou encore de la codirection. Bref, il est temps de changer de paradigme. Côté fiscalité, il a également des propositions à faire. Avec une taxation de ce qui est rare notamment.

Il conclue par cette citation de Sénèque: « ce n’est pas parce que c’est difficile que l’on ose pas mais parce que l’on ose pas que tout devient difficile ». Il est donc temps d’oser les utopies réalistes.

 

Les-entrepreneurs-du-CJD

Les-entrepreneurs-du-CJD

Chroniqueur

Le CJD, mouvement patronal né en 1938, rassemble plus de 4500 chefs d'entreprise et cadres dirigeants engagés pour mettre en oeuvre un libéralisme responsable. L'ambition du CJD est de promouvoir des idées nouvelles pour rendre l'entreprise à la fois plus compétitive et plus humaine et accompagner dans sa mission, tout jeune dirigeant soucieux d'améliorer sa performance et celle de son entreprise. Jeune (moins de 45 ans pour les fonctions électives), le «jeune dirigeant» rejoint le CJD pour défendre des valeurs (et non des intérêts catégoriels), se former à son métier de dirigeant-entrepreneur, prendre du recul, rompre son isolement, partager avec d'autres jeunes dirigeants des préoccupations semblables en toute confidentialité et profiter de toute la richesse d'un réseau convivial.

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux