Les entrepreneurs n’aiment pas (forcément) les changements d’heures

 

temps-crowdfunding

Dans la nuit de samedi à dimanche, tous les Français vont devoir retarder leur réveil d’une heure. Un changement qui ne ravit pas forcément les entrepreneurs.

« Chouette, une heure de plus pour dormir ! » Malgré l’idée communément admise, les Français n’apprécient pas le changement d’horaire, même quand il leur permet de flâner un peu plus longtemps dans le lit. Selon un sondage publié pour le site Comprendrechoisir.com, à peine un français sur cinq est favorable au changement d’heure. Une animosité à laquelle se rallient bien volontiers les entrepreneurs.

Travaillés par un emploi du temps serré, les dirigeants n’apprécient pas ces jours de changements. En effet, comme l’explique Sébastien Migliardi, dirigeant de Blue-Select, « l’organisme met du temps à s’habituer aux nouveaux horaires ». Une heure de plus, une heure de moins de sommeil, et c’est tout une architecture qui doit être repensée. Par exemple, le jogging matinal a beau être prévu à 7 h, le corps sait qu’il n’en est rien.

« Ça m’agace au plus haut point »

Et cela se paie dans les semaines. Un entrepreneur raconte : « À chaque changement d’horaire, cela me met de mauvaise humeur pendant une à deux semaines. Même quand on passe à l’heure d’hiver, mon corps ne m’écoute pas. Je dois déjeuner alors que je n’ai pas encore faim. J’ai mes pics de concentration quand je n’en ai pas besoin. Ça m’agace au plus haut point ».

Pour le dirigeant de Blueselect, le changement d’horaire se traduit toujours « par une perte de sang-froid ». Ce qui n’est négligeable au niveau d’un entrepreneur. Des conséquences qui se répercutent également sur le fonctionnement d’une entreprise. « Il n’est pas improbable qu’il y ait dans les 50 collaborateurs une personne qui ne se soit pas trompée dans les horaires ». Oui, mais une heure, ce n’est pas si grave.

Mon bébé se réveille toujours au même moment

À l’évidence, une heure de retard se rattrape toujours au niveau d’un employé. « Mais, on peut avoir des surprises sur les rendez-vous clients », raconte Sébastien Migliardi. Or, quel que soit le fautif, un rendez-vous manqué s’avère toujours une perte sèche pour les deux entreprises. Au final, l’entrepreneur « n’y voit que des inconvénients au niveau des économies ».

Quant aux économies d’énergies censées être réalisées, le dirigeant de Blue Select doute qu’elles soient substantielles. « Les économies d’énergies sont ailleurs », pense-t-il. En tout cas, une chose est sûre tous les entrepreneurs français ne seront pas ravis de cette heure supplémentaire. Surtout, si comme Léonie Saldmann, fondatrice de Leoz media, on a un petit bébé chez soi. De toute façon, il « se réveille toujours au même moment ».

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire
  1. Il est vrai que notre horloge biologique (et celle de nos chères têtes blondes) n’intègre pas très rapidement le changement d’heure. Personnellement, j’ai plus de difficultés avec le passage à l’heure d’hiver. Le manque de lumière naturelle pèse sur mon moral.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux