Les patrons « déplumés » manifestent en slip


déplumé
À l’occasion de l’ouverture de la conférence sociale, une dizaine de patrons appartenant au mouvement des déplumés ont manifesté en slip pour se faire entendre.

« C’est bien connu : les chefs d’entreprise sont des personnes très sages […] Bref, ce n’est pas souvent qu’ils descendent dans la rue. Nous allons pourtant le faire… à notre manière bien sûr ! » Sur le parvis de la place Iéna à Paris, dès 15h, une dizaine de patrons se sont rassemblés pour se faire entendre… en slip. Avec un slogan-choc : « Mr Hollande, les entrepreneurs sont en slip ! »

Les « déplumés » ont manifestés devant le Conseil Économique Social et Environnemental (CESE), à l’occasion de l’ouverture de la grande Conférence sociale. Créé en mai 2014 sur la lignée d’autres mouvements, tels que « les pigeons », ces patrons de PME et de startups s’inspirent des Femen. Des méthodes qui ont fait leurs preuves. À sa tête, on retrouve Julien Leclercq, dirigeant de Comm’Presse et auteur du livre « Chronique d’un salaud de patron ».

Baisse du coût du travail, simplification du Code du travail…

Ensemble, ils militent en priorité pour une simplification du Code du travail. Selon le communiqué, le volumineux livre est « totalement inadapté à la réalité du quotidien que vivent les entreprises françaises ». Le mouvement veut ainsi inciter le gouvernement à accélérer le rythme des réformes en faveur des entreprises. Bien entendu, ils attendent la mise en place de mesures forte pour faire baisser le coût du travail.

« J’ai comparé mes fiches de paie de décembre 2011 et de décembre 2013 : chacun de mes salariés a perdu 60 euros net en moyenne par mois sur son salaire, mais coûte 130 euros plus cher », explique Vincent, chef d’entreprise qui a rejoint le mouvement des patrons déplumés. Ils ajoutent, dans une lettre ouverte à Manuel Valls : « depuis bien trop longtemps déjà, c’est une sorte de perdant-perdant que nous acceptons tous très gentiment. » C’est terminé !

Et que l’on ne s’y trompe pas : ces patrons « déplumés » ne se considèrent, ni de gauche, ni de droite. Leur seul but est de rassembler les patrons de PME et de TPE, tout en ne gênant pas la circulation des piétons et des voitures du quartier : « on n’est pas là pour empêcher les gens de travailler », précise Julien Leclercq. Une pierre dans le jardin de la CGT des marins de la SNCM

Nèle Grizard

Read
Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux