Les trois phrases qui résument Christophe de Margerie

margerie

Mort à 63 ans dans un accident d’avion à Moscou, le PDG de Total était connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche.

Tragique. À cause d’un conducteur ivre de chasse-neige à Moscou, la France perd un des ses plus grands patrons. Dirigeant du groupe Total depuis février 2007, Christophe de Margerie a fait de Total l’une des entreprises les plus rentables au monde. Sa vision des affaires et sa chaleur humaine lui ont permis de renforcer ses positions au Proche et Moyen-Orient, tout en gardant de bonnes relations avec la Russie, malgré les mesures de rétorsions prises par Vladimir Poutine.

Retour sur un dirigeant français d’exception.

« Je voulais montrer que je pouvais faire des choses de manière indépendante »

Petit-fils de Pierre Taittinger, fondateur du groupe de luxe et du champagne Taittinger, le jeune Christophe était destiné à rester dans l’affaire familiale. Mais lui, choisit de rentrer à la direction financière de l’ancienne Compagnie pétrolière des pétroles, l’entreprise la plus proche de chez lui dans le XVIe arrondissement.

Une marque d’indépendance que sa famille mettra du temps à comprendre. « On m’a dit : “Tu as fait le plus mauvais choix, Total aura disparu dans quelques mois” », aime-t-il rappeler.

« Je fais de la diplomatie, plus tout le reste »

Il gravit tous les échelons du groupe pétrolier français. Il entre au comité directeur en 1992, avant de prendre le contrôle de Total au Moyen-Orient. Une expérience qui lui a donné une réputation de négociateur hors-pair.

Il crée aussi des liens personnels très forts qui vont permettre à Total de s’installer dans une région, traditionnellement sous influence anglo-saxonne.

« Rien ne remplace la chaleur humaine et la poignée de main »

S’il « manie l’humour à haute dose », il sait également prendre le temps de la négociation. Capable de rester des heures dans une anti-chambre d’un dirigeant ou d’échanger avec lui jusqu’au bout de la nuit, Christophe de Margerie reste un coureur de fond de la négociation commerciale. À tel point d’ailleurs qu’il avait gardé de bons contacts avec Vladimir Poutine. Jusqu’au jour où il croise ce chasse-neige. Tragique, vous dit-on.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux