Pour un choc de compétitivité de l’industrie

Le ministère du redressement productif a été créé, reste à savoir quoi en faire. C’est l’objet de cette chronique de Jennifer Pizzicara, Secrétaire général à la Fondation Concorde.

Selon elle, on ne pourra sortir du marasme économique sans un rétablissement urgent et salutaire des comptes publics. Mais, ce n’est pas suffisant. Pour qu’une telle politique réussisse, il faut accompagner la rigueur d’un programme de relance d’envergure.

Ces 15 dernières années, l’économie Française a subit un désastre. Les chiffres  sont accablants : en 1999 la part de l’industrie dans le PIB était de 22%. En 2009, elle était tombée à 16% et continue de dégringoler encore aujourd’hui.

Pourtant, l’industrie est un moteur essentiel de notre société. Les manufactures fixent les populations, irriguent les territoires et entraînent les autres secteurs d’activité. Notre pays doit donc choisir une stratégie. Laquelle ? Un choc de compétitivité.

Explications de Jennifer Pizzicara, dans cette chronique pour Widoobiz.

Jennifer Pizzicara

Chroniqueuse

Secrétaire générale de la Fondation Concorde

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux