Vidéo Gifi : Coup de Com’ raté ou véritable déclaration d’amour ?

Gifi-jaimemaboite

À l’occasion de la fête des entreprises, Gifi a réalisé une vidéo-choc « J’aime ma boite ». Retour sur un buzz qui retranscrit, malgré tout, l’ambiance bon enfant au sein de l’entreprise.

Hilarant, destabilisant, pathétique. Les internautes n’ont pas manqué de commenter le dernier clip de l’entreprise Gifi, réalisée à l’occasion de la fête de l’entreprise. Il faut dire, voir Manolo des Gypsies King chanter avec les salariés de l’entreprise : « J’aime ma boîte. Moi je l’assume. Moi je la vis », trouble un peu le sens commun. Sans parler de la chaîne humaine des salariés que démarre Philippe Ginestet.

Alors, coup de Com raté ou véritable déclaration d’amour ? Pour en savoir un peu plus, Sophie de Menthon raconte le contexte. « Je me retrouve par hasard en vacances à côté de chez Philippe Ginestet. Il m’invite, m’accueille et me fait asseoir à côté d’un certain Manolo des Gypsies King. J’avoue ne pas le connaître. Étonné de cette méconnaissance, Philippe donne une guitare à Manolo pour me chanter une chanson ».

Les salariés se sont totalement appropriés ce projet

Ravie, amusée et sûrement prise dans l’ambiance, l’entrepreneure à l’origine de la fête de l’entreprise lance alors à Manolo : « Et si vous faisiez une chanson pour J’aime ma boîte ? » Une idée qui plaît tout de suite à Philippe Ginestet. « On va le faire ! » Sophie de Menthon avoue ne pas trop y croire, mais Gifi l’invite quelques semaines plus tard à visionner les premières maquettes du clip.

Une surprise qui en cache d’autres. Car, comment ne pas croire à un caprice d’entrepreneur ? Mais, aussi fou que cela puisse paraître, les salariés se sont totalement appropriés ce projet. « Ce sont eux qui ont eu l’idée de mettre les voitures Gifi en forme de cœur », raconte Sophie de Menthon. La majorité d’entre eux n’a également pas hésité à participer à la chaîne humaine « de plus de 1000 mètres », précisent-ils. À croire qu’ils aiment vraiment leur boîte.

Gagner un voyage à Las Vegas

Il faut dire, Philippe Ginestet montre « un attachement ombilical à cette entreprise », explique Sophie de Menthon. C’est d’ailleurs, aux yeux de l’entrepreneur, ce qui explique le mieux les performances économiques de Gifi. « Plus ils se sentent aimés de leur direction, plus ils le rendent aux clients », ajoute-t-il d’ailleurs. L’enthousiasme est toujours un sentiment contagieux. Et ça marche, l’entreprise compte recruter 400 nouveaux collaborateurs.

Des nouveaux collaborateurs qui auront la possibilité de passer leurs vacances avec leur patron. Oui, oui ! Dans son grand chalet de montagne, Philippe Ginestet invite chaque année plus de 300 collaborateurs à passer 8 jours chez lui. Et si les nouvelles recrues aiment le poker, elles pourront également participer au concours annuel de l’entreprise. Les 20 premiers gagnent un voyage à Las Vegas. Non, vraiment, les salariés ont des raisons d’aimer leur boîte.

À tous ceux qui n’ont pas encore vu la vidéo, il est grand temps de la visionner ci-dessous. Attention, l’air reste très facilement dans la tête.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux