1 Français sur 2 se dit prêt à surfer sur la vague de l’entrepreneuriat

Les Français sont de plus en plus intéressés par l’entrepreneuriat. D’après un sondage réalisé par 1&1 internet, leur principale motivation reste l’argent.

vague-de-l-entreprenariatAvec internet, tout paraît plus facile. Une évidence moderne qui pousse les Français à s’imaginer à la tête d’une entreprise d’après une étude réalisée à la fin du mois de juillet par 1&1 internet. Le rêve d’être son propre patron titille les esprits frenchy, au point que près de la moitié d’entre eux envisagent de créer une entreprise.

Pour cette étude, 1.000 adultes ont été sondés et ont dû répondre à une série de questions concernant l’entrepreneuriat. Il en ressort principalement que 56 % des hommes et 44 % des femmes ont déjà « sérieusement envisagé » de concevoir une société. Beaucoup estiment que la création d’une entreprise pourrait leur permettre de gonfler leur fin de mois (11 %). Un revenu supplémentaire donc plus qu’une réelle envie d’entreprendre.

Outre le souhait de vouloir gagner « beaucoup d’argent », 22 % des personnes interrogées confient avoir comme seul but d’être leur propre patron. Un fantasme que nombreux taisent sûrement pour ne pas froisser leurs supérieurs actuels. Dans le même sujet, 12 % souhaitent avoir des horaires de travail plus flexible. Tous n’ont sans doute jamais discuté avec un entrepreneur qui se lance à la vue des réponses. Car vouloir lancer son entreprise, c’est du travail tout de même !

Démocratisation

Il n’est pas si étonnant de voir une augmentation de la part des Français qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat. Le siècle d’internet, dans lequel nous sommes, nous ouvre beaucoup de portes par le biais de sites web spécialisés dans la création d’entreprise. Widoobiz en fait d’ailleurs partie. Guider, conseiller, manager des futurs entrepreneurs est un métier à part entière, qui se développe par le biais du web. Cela rassure et encourage  à la création.

Robert Hoffmann, CEO de 1&1 Internet, précise que «Grâce à Internet, il est de nos jours beaucoup plus facile de lancer son entreprise […] Les solutions de création de sites Web actuelles offrent des fonctionnalités e-business appropriées pour attirer les clients en ligne ».

Enfin, l’étude met en avant les 25-34 ans, qui sont les plus enthousiastes à l’idée de lancer leurs entreprises. Le mal du pays et du chômage sont certainement les raisons principales, mais pas seulement. Ils restent une génération qui maîtrise le numérique. Nombreux sont les sites qui fleurissent ces dernières années. Imaginés, conçus et créés par des jeunes.

 Noëmie Beillon

1 Commentaire
  1. Le marketing de réseau, répond parfaitement à cette aspiration de créer sa propre entreprise ; c’est un peu ce qu’était autrefois la mesure industrielle : vous avez un embryon d’affaire prêt à fonctionner que vous prenez en main et que vous développez. On peut aussi comparer cela à une franchise mais sans le carcan des contraintes et l’importance de l’investissement de départ.
    Pour qui se sent l’âme d’un entrepreneur c’est une solution de démarrage en douceur idéale puisque l’on peut commencer tout en ayant encore une activité salariée. C’est malheureusement encore trop peu connu.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux