5 conseils de Picasso aux entrepreneurs

À la manière du plus grand peintre du XXe siècle, l’entrepreneur devra faire preuve d’une imagination à toute épreuve. Raison de plus, pour écouter ce qu’il a à dire.

pablo picasso entrepreneur conseils créativité innovationSi l’on sait exactement ce que l’on va faire, à quoi bon le faire ?

Que l’aspirant-entrepreneur ne s’y trompe pas: la création d’entreprises équivaut à un saut à l’élastique auquel on n’est jamais sûr d’être attaché. Business plan et business modèle n’y changeront rien. Et, d’ailleurs si l’on en croit Pablo Picasso, pourquoi s’en soucier ? L’entrepreneur n’emprunte pas ce choix pour voguer sur des chemins balisés.

Comme le dit si joliment Pierre Corneille dans le Cid : à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. »

Rien ne peut être fait dans la solitude.

Aussi étonnant que cela puisse paraître pour certains, aux yeux de Pablo Picasso, la créativité se fait dans l’échange et la confrontation des réalités. Extrapolée au contexte de l’entreprise, cette phrase du génie espagnol rappellera à l’entrepreneur de  s’entourer des bonnes compétences.

Le chef d’entreprise n’est pas un surhomme.

Un tableau ne vit que par celui qui le regarde

Adapté à l’entrepreneur, cela donnerait : l’entreprise ne vit que par celui achète sa prestation. Assurément moins poétique, cette version aura au moins le mérite de rappeler aux chefs d’entreprise le motif de sa quête éternelle : happer l’attention du consommateur.

« Le métier, c’est ce qui ne s’apprend pas »

En moins de dix mots, Pablo Picasso résume ce qui fait la différence entre un administrateur et un homme d’État, d’un artiste au génie créatif, ou encore d’un statisticien d’un entrepreneur.

Or, de tout temps et en tous lieux, les entrepreneurs disposent d’un sixième sens qui leur montre de nouveaux marchés, là où les autres n’observent que chimères et bizarreries.

Vous êtes entrepreneur, alors faites confiance à votre instinct.

Les accidents, essayer de les éviter… c’est impossible. Ce qui est accidentel révèle l’homme.

D’innombrables exemples dans l’Histoire des Hommes illustrent cette maxime. De Gaulle, anonyme sous secrétaire d’État à la guerre le 17 juin 1940 qui devient, le lendemain, le chef de la France libre ; Rosa Park, qui par son refus de  laisser sa place dans un bus, parce qu’elle est noire, déclenche le mouvement des droits civiques des années 60.

Et bien c’est pareil pour les entrepreneurs. Qui aurait cru que la création d’une grande malle par un certain Mr Vuitton, donne naissance à un des plus grands noms du luxe français. Et à l’inverse, qui aurait cru que Michel Boussac, homme le plus riche d’Europe à la fin des années 50, dépose le bilan à la suite d’un changement de marché.

C’est dangereux le succès. On commence à se copier soi-même et se copier soi-même est plus dangereux que de copier les autres… c’est stérile »

Difficile de rajouter quelque chose. Un entrepreneur qui ne se renouvelle plus, c’est un entrepreneur qui décline. Attention, nul besoin cependant de chercher une idée extraordinaire toutes les cinq minutes. Le tout est de garder une action cohérente.

 @TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

2 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux