5 phrases que les patrons aimeraient pouvoir dire à leurs collaborateurs… mais ne peuvent pas

Lointain et parfois cassant aux yeux de ses collaborateurs, le dirigeant aurait pourtant des choses à dire. En voici 5 exemples.

Voilà ce que les patrons aimeraient bien dire à leurs employés... mais ne peuvent pas
Voilà ce que les patrons aimeraient bien dire à leurs employés… mais ne peuvent pas

« Ni un homme, ni une bête, une statue ». Pour l’immense majorité des salariés, le dirigeant est comme Philippe IV le bel en son temps, une personne distante et froide d’apparence. Or, à la différence de notre lointain roi de France, les entrepreneurs français auraient bien des choses sympathiques à dire. Mais voilà, la gestion d’une entreprise et la culture de la société, les en empêchent.

Voici un florilège de ce qu’ils n’osent pas vous dire

« J’aimerais tellement vous augmenter »

Oui, le dirigeant aimerait que tout le monde vive au mieux grâce au travail accompli tous les jours au sein de l’entreprise. Mais voilà, la conjoncture, la fiscalité, le chiffre d’affaires, bref toutes les contraintes financières obligent le dirigeant à être raisonnable.

Sans parler du fait qu’il existe toujours un risque que l’entreprise meure demain. Or dans ce cas, si les salariés perdent leur emploi, l’entrepreneur, lui, perd tout : sa société, ses investissements et, parfois, l’intégralité de son patrimoine.

« J’aimerais tellement que tu fasses toute ta carrière chez moi »

Bien entendu, il existe des opportunités que les collaborateurs ne doivent pas rater, mais n’allez pas croire que cela fasse plaisir à vos patrons. Quand vous partez, ça leur fait mal. À l’intérieur, ils se disent qu’ils n’ont pas réussi à assez vous motiver pour rester.

« J’aimerais bien te donner plus de liberté »

Personne n’aime avoir quelqu’un sur le dos en permanence. C’est évident. Mais, au risque de vous étonner, le patron n’aime pas non plus faire la police. Ça ne l’intéresse pas, ça lui fait perdre du temps et sa bonne humeur. Alors que faire ?

Et bien, prouvez-lui que vous êtes digne de confiance. Au pire, dites-le-lui : « je sais que je n’ai pas votre confiance absolue, mais laissez-moi faire et vous verrez ».

Votre patron en sera ravi et vous aussi.

« Je ne peux pas tout vous dire »

Le dirigeant a beau être proche de ses équipes, il ne peut pas tout dire : ventes, coûts fixes, les prochains deal, tout lui fait peur.Même à ceux dont il est ami dans la vie en dehors du travail, l’entrepreneur est obligé de garder une certaine distance.

Résultat, il est souvent agacé, impatient et froid avec ce qui l’entoure. Mais, c’est comme ça.

Même s’il n’aime pas ça.

« J’aimerais bien que tu m’apprécies… »

… Parce que, lui, le patron de PME vous apprécie. Sinon, il ne vous aurait pas engagé.

Rappelez-vous, malgré les petites injustices que vous pouvez subir de temps à autres, tous les entrepreneurs cherchent à se faire apprécier de ses collaborateurs.

Le reste n’est que masque.

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux