Chef d’entreprise : savoir dire oui est une compétence !

C’est bien connu, quand j’ai une demande à faire, je la fais nécessairement à la personne qui, j’en suis sûr, ne me dira pas non. Mais au-delà, de ne pas « savoir dire non » beaucoup ne savent pas dire oui.

Le verbe « savoir » suppose une compétence acquise. Aussi, pouvons-nous dire d’une personne qui tourne les pages d’un livre qu’elle sait lire ? Pour la même raison, « dire oui » et « savoir dire oui » sont 2 notions différentes. Lorsque la première assertion relève d’un comportement, la deuxième souligne une compétence.

« Dire oui » tient du ressort de la reconnaissance sociale. C’est se montrer disponible  pour l’autre, vouloir lui faire plaisir, le flatter. À dessein, « dire oui » peut viser à se faire valoir pour se positionner, fort maladroitement, lors de la prochaine promotion professionnelle.

« Savoir dire oui » souligne une compétence. Celui qui « sait dire oui » s’assure de la possibilité matérielle et temporelle de réalisation de la demande avant de « dire oui ». Cela passe par évaluer le temps nécessaire à la réalisation des tâches sous-jacentes et le mettre en regard avec ses disponibilités ou celle de ceux qui exécuteront ces tâches. De plus, il s’agit de valider la disponibilité du demandant lors de l’exécution afin de pouvoir lui demander plus de précisions si nécessaire le moment venu.

Enfin, celui qui « sait dire oui », sait naturellement dire non. En effet, il dira non lorsque les conditions ne sont pas réunies pour mener à bien les tâches nécessaires. De plus, il vaut mieux « dire non »  que « dire oui » et ne pas faire ce qu’on a promis de faire…

Cerise sur le gâteau, celui qui « sait dire oui » doit, lorsqu’il dit non, proposer une alternative réaliste à son demandeur.

Comme disait Coluche : « Dites moi ce dont vous avez besoin, je vous dirais comment vous en passer… »

Julien Rittener

Dirigeant de Five Conseil

Julien Rittener

Julien Rittener

Contributeur

Au quotidien auprès de chefs d'entreprise, Julien Rittener apporte un regard critique sur le fonctionnement de leur entreprise et leur mode de management. Il apporte un regard extérieur à ceux qui avancent le nez dans le guidon.

5 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux