lundi 22 décembre 2014
A la une...
Accueil » Actualités » Christian Audigier : la fin du rêve américain ?

Christian Audigier : la fin du rêve américain ?

Partir aux Etats-Unis  avec  1 000 dollars en poche afin de créer sa propre entreprise, c’est le défi que s’est lancé, Christian Audigier. Travailleur et déterminé, ces deux qualités ont permis à ce businessman de devenir multimillionnaire en l’espace de 4 ans.

Christian Audigier Logo

Les débuts d’un autodidacte : les étapes qui l’ont conduit à son succès.

Christian Audigier Madonna Stallone Michael Jackson Britney Spears

Photographié aux côtés de célébrités de renom telles que Michael Jackson, Madonna ou encore Snoop-Dog, Christian Audigier, ami des stars, est à 54 ans, un français qui a vécu le rêve américain. En 1999, il part à Los Angeles puis il est embauché aux côtés de Tony Sorensen pour remettre au goût du jour Von Dutch, marque en déclin qu’il doit relancer.

Devenue rapidement très prisée des célébrités, cette marque, qui connaîtra un grand succès, lui aura permis de se faire connaître. Deux méthodes marketing ont fait sa réussite : celle du « Celebrity Wear » (qui consiste à faire porter ses créations par des célébrités) et la deuxième méthode : les séries limitées. La marque se développe en France et rencontre également un franc succès.

Il contribue aussi au design de American Eagle outfitters, Chipie, Lee, Levi’s et autres marques, puis en 2004, il quitte Von Dutch pour voler de ses propres ailes et devenir designer en free lance. Cette même année, il crée la marque Ed Hardy, dont les ventes sont boostées grâce à une apparition de Madonna, portant l’une de ses créations. Ed Hardy by Christian Audigier est distribuée aux Etats- Unis, en Europe, au Moyen-Orient ou encore en Asie.

Du prêt-à-porter pour adultes, enfants et pour les chiens, aux accessoires de mode, des produits de beauté en passant par la fabrication de briquets, ce «self made man» a su diversifier ses créations et a ainsi étendu ses gammes de produits.

Entre 2004 et 2009, il ne cesse d’augmenter ses partenariats pour créer de nouvelles lignes de vêtements. C’est ainsi qu’en 2007, il engage une collaboration avec son grand ami Johnny Halliday afin de développer une nouvelle marque appelée « Smet, Born on the Streets » en référence au patronyme de ce dernier. Cette année-là, il est présent dans 72 pays. Il s’associera également à Franck et Gilbert Ros pour lancer la marque Paco Chicano, puis avec Dave Stewart pour créer la marque Rock Fabulous. Il est également à l’origine des trois marques Garage Parts, Fiorucci, Crystal Rock. En 2009, il détenait plus de 170 licences, et un an plus tard, il crée une ligne appelée «  No logo, The Same Guy ».

christian audigier marques smet ed hardySa fortune est estimée à 250 millions d’euros. En 2012, il lance ses nouvelles marques Lady Baltimore et Lord Baltimore. Mais l’homme qu’on surnomme «  le roi d’Hollywood » n’est pas uniquement présent dans le secteur de la mode, il possède ainsi un hôtel à Dubaï, un restaurant à Beverly Hills, une boîte de nuit à Las Vegas, des entreprises de location de limousines et vend du vin.

 

La fin du rêve américain pour « the King of Fashion » ?

Malgré cette fulgurante réussite, Christian Audigier connaît successivement plusieurs échecs : baisse de ses ventes, perte de partenariats en 2009 avec Madonna puis en 2010 avec Lindsay Lohan.

Ses difficultés financières le contraignent même à vendre Ed Hardy à Iconix Brand Group  Inc. pour 62 millions de dollars, alors même que cette marque représentait la moitié de son chiffre d’affaires.  Il est également amené à fermer son lounge après son inauguration à Paris et à renoncer à l’ouverture d’une boutique dans la même ville.

ed hardy christian audigierPourtant, Christian Audigier ne renonce pas. Entrepreneur dans l’âme, il voit toujours plus grand. Après avoir conquis L’Europe et les Etats-Unis, le business man décide d’intégrer un nouveau marché : le Brésil. C’est ainsi qu’il réalise un nouveau partenariat et dévoile en Mars 2011, sa nouvelle collection aux côtés du footballeur Ronaldinho. Toujours en 2011, il a le projet de s’exporter vers l’Asie et de se tourner plus particulièrement vers la Chine avec l’ambition d’ouvrir  1 000 boutiques en 3 ans.

Des cités d’Avignon à la cité des Anges, ce businessman aura parcouru bien du chemin depuis ses débuts…

Floriane Delli

 

A propos de Mustafa Curlu

Mustafa Curlu
Responsable éditorial de Widoobiz, Mustafa Curlu s’intéresse à tous les sujets de l’entrepreneuriat. De la politique à l’économie en passant par l’innovation ou encore la vie d’entreprise, il vous propose un regard d’entrepreneur.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>