Comment briser la glace en soirée networking ?

Si les entrepreneurs déclinent leur pitch d’entreprise comme ils respirent, il est en revanche toujours plus compliqué d’engager une conversation avec son interlocuteur. Quelques astuces pour briser la glace en toutes circonstances.

comment briser la glace
Il faut savoir aller contre sa nature pour étoffer son réseau

Moins qu’une parole, un hochement de tête. Avec cette technique, les grands timides arrivent toujours à éviter d’engager la conversation. Très utile lorsque vous arrivez à une soirée d’anniversaire remplie d’inconnus. Un peu moins en revanche, si vous vous rendez à un évènement dédié au networking. Oui, mais voilà, engager une conversation n’est jamais simple. D’autant plus que la politesse vous oblige à ne pas démarrer votre propos sur la nature de votre business.

Enfin, disons plutôt que ce n’est pas recommandé. En effet, avec ce type introduction, vous écartez la dimension affective. Autrement dit, vous signifiez à votre vis-à-vis que l’empathie n’est pas votre fort. Pas terrible. À cela s’ajoute le manque d’originalité qui vous rendra inodore et incolore aux yeux de vos interlocuteurs. Autant dire qu’ils vous auront déjà oublié au bout du 3e cocktail ingurgité.

Posez des questions 

Comment faire alors ? L’évocation d’un sujet d’actualité a toujours fait ses preuves. Encore faut-il choisir le bon. Car, jusqu’à preuve du contraire, vous ne connaissez pas les opinions de celui ou celle qui vous fait face. Évitez donc les thématiques clivantes, du type le mariage/manif pour tous. Comment savoir, s’il n’appartient pas au Civitas ou au collectif Act up. Une opinion tranchée est si vite arrivée… Et puis, disons-le franchement, à ce moment précis le chef d’entreprise n’est pas là pour ça.

Donc, comment engager une conversation détendue, avant de rentrer dans le sujet ? C’est simple : poser des questions. Eh oui, en soirée networking, dire : « bonjour, je suis …. Et vous qu’est ce que vous faites ? n’est absolument pas hors sujet. Au contraire, tout le monde est là pour ça. Cette première étape franchie, il ne vous reste plus qu’à maintenir la conversation, comme on maintient le feu dans la cheminée. Et si l’échange s’essouffle ? Posez-lui d’autres questions, cette fois-ci sur l’actualité en rapport à son business, ou sur l’entrepreneuriat en général. Prenez un seul exemple : les assises de l’entrepreneuriat.

Il faut en savoir un peu sur tous les sujets

Vous ne connaissez presque rien au secteur d’activité de votre interlocuteur ? Pourquoi s’en affoler, vous lui posez justement des questions pour en savoir un peu plus. Et puis, s’il ne s’agit que de ça, profitez-en pour vous remettre à la page sur les sites d’informations spécialisés ( Widoobiz par exemple sur l’entrepreneuriat). Au bout de cinq minutes, vous verrez à quel point vous aurez avancé sur le sujet.

Dernière astuce : lisez les derniers titres des articles qui à priori ne vous intéressent pas. Par exemple, si vous détestez le sport, mettez-vous à la page. Oh, n’y passez pas trop de temps, mais apprenez à connaître les grands évènements sportifs qui se passent en ce moment. Même chose si vous échangez avec des personnes proches du monde la mode : observez les derniers titres en la matière. Vous en saurez assez pour poser de nouvelles questions.

@TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

2 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux