Comment choisir sa carte de visite ?

Grammage et ramage sont les maîtres mots d’une bonne carte de visite. Constat d’autant plus vrai pour un entrepreneur qui diffuse son image à chaque fois qu’il transmet son petit carton. Et si la liberté dans cette exercice est votre meilleur atout pour vous faire connaître, quelques règles de base méritent votre attention.

Tout le monde le sait, la première impression est primordiale. Physique, vêtements, voix, poignée de main, autant d’éléments, mis bout à bout, qui donne une idée générale de son interlocuteur. Un portrait, certes diffus, mais dont il sera difficile de se défaire par la suite. La nature humaine est ainsi faite. Autrement dit, à défaut de perfection, l’excellence est le seul chemin admis pour l’entrepreneur qui – ne l’oublions pas – cherche à vendre. Le choix de la carte de visite n’est donc pas anodin.

Avant tout, la carte de visite permet de vous identifier. Ca n’a l’air de rien, mais veillez à ne pas omettre les informations essentielles : nom, prénom, poste, société, numéro de téléphone, mail. Il suffit qu’une seule information manque, et tout votre carnet de commande est dépeuplé. En revanche, certains renseignements n’ont plus leur place à l’heure du tout numérique. Rangez donc vos numéros de beepers (…) dans un cahier de souvenir qui feront la joie de vos petits-enfants. Au diable la fantaisie, vous êtes sérieux et vous voulez le montrer.

 

Mais au-delà de l’information, il n’est pas interdit de vouloir affirmer son identité. Au contraire, dans le dédale des cartes de visite que les entrepreneurs reçoivent et donnent par centaine, une carte de visite originale marquera, dans bien des cas, l’esprit de vos prospects. Attention tout de même aux couleurs un peu trop « flashy » qui vieilliront très vite au contact de votre poche. Le style et la typographie devront être soignés.

 

Évidemment, certains secteurs d’activité vous obligeront à trouver votre différence. On imagine mal la carte de visite d’un graphiste se résumer à une typographie « Time New Roman ». Le secteur du luxe oblige également à donner une image sophistiqué de la société. Dans tous les cas, il vous faudra choisir un grammage important (au moins 250 grammes au m2) avec une finition qui adoucira le toucher de votre carte de visite.

 

 

 

Enfin, passé ces quelques règles, liberté totale vous est donné.. Certains changent le format communément utilisé, d’autres tenteront de raconter une histoire, certains privilégieront la modernité. À vous de faire en sorte que vos interlocuteurs « impriment » votre activité dans leur esprit. C’est aussi ça la réseau gagnant qui fera de vous un prestataire différent. Une originalité qui ne sera pas de trop dans un environnement aussi concurrentiel.

Nous ne résistons pas cependant à vous donner deux exemples supplémentaires qui, s’ils ne vous inspirent pas, permettront de ne pas vous mettre de barrières psychologiques.

 

Vous l’avez compris, dans le choix d’une carte de visite qui fera la force de votre réseau, tout est permis !

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux