Comment convaincre les défaitistes ?

Pétri de volonté et de créativité, il n’existe cependant pas un jour où vous ne vous retrouvez pas confronté au pessimisme quotidien de vos collaborateurs. Compliqué, mais pas fatal.

entrepreneur engagement
Comment dépasser les objections des pessimistes ?

L’idée du siècle. En vous levant ce matin, vous avez été touché par la grâce de la créativité. À tel point que vous imaginez déjà le chiffre d’affaires doubler tous les six mois. Bon, vous allez un peu vite en besogne, mais la joie qui en découle vous pousse à vous surpasser en permanence. Et ça, c’est bien.

Problème, loin de susciter une admiration sans bornes de la part de l’assemblée, vous vous fracassez, jour après jour, sur un mur de défaitisme : « c’est trop compliqué », « on n’a pas le budget, pas le temps, pas l’envie ».

Et le pire, c’est que ces mauvaises vibrations viennent de partout : copains, copines, parents, collaborateurs, patron, parents. Désespérant. Alors, bien sûr, ils ne sont pas forcément contre vous. Néanmoins, vous pouvez :

Les éliminez de votre champ d’action

Le plus simple et le plus radical. Si ces personnes rabaissent systématiquement vos propositions, alors arrêtez de leur en parler. Si c’est votre patron, changez d’entreprise. Un collaborateur ? Débrouillez pour ne pas avoir à travailler avec lui. Dans le pire des cas, séparez-vous-en.

Hors de question qu’il contamine l’ensemble de l’équipe. La survie de l’entreprise en dépend.

Répondre aux objections

Solution la plus raisonnable. Vous avez beau avoir une bonne idée, il vous faut tout de même l’éprouver. Aussi répondez à tous les doutes. Montrez que vous avez anticipé les conséquences de ce projet. Et, si on vous pose une colle, remerciez la personne de vous avoir fait avancer.

Malheureusement, tout le monde n’est pas constructif. Rien n’est plus agaçant que d’écouter une opinion (forcément négative) sans aucune base : « Ça ne marchera jamais », « tout le monde le fait déjà ». Dans ce cas, montrez-leur que cette attitude ne mène à rien.

Les remettre à leur place

La plus facile. Sans trop savoir pourquoi, beaucoup de personnes donnent leurs opinions sans qu’on le leur demande. Agaçant ! À croire qu’on écoute une émission des « grandes gueules » sur RMC. À la différence près que ça se passe dans votre bureau.

À ces casse-pieds, dites-leur simplement que vous ne leur avez rien demandé. Soyez poli, mais ferme. Ou, solution plus constructive, demandez-leur d’argumenter avec des faits connus de tous. Sinon, à quoi bon la ramener…

Les recruter

La plus audacieuse. Eh oui, esprit d’entrepreneur oblige, vous êtes parfois un peu trop optimiste sur vos chances de réussite. Parfois, quelqu’un doit vous ramener à la réalité. Or, sur ce sujet, les personnes pessimistes ont plutôt de la ressource. Pourquoi ne pas alors en recruter un pour équilibrer la balance ?

Bien entendu, il faudra lui expliquer qu’elle est là pour aider à mieux résoudre les problèmes et non pas seulement les dénoncer.

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux