Consommation : Un recul historique du pouvoir d’achat en 2012

Pouvoir d'achat
Les Français ont moins consommé en 2012.

Le pouvoir d’achat a reculé de 0,9 % en 2012. Un chiffre record qui a contraint les Français à changer leurs habitudes de consommation.

Consommer moins ? Pas le choix. Les Français ont dû s’adapter, mais pas sur tous les budgets. L’Insee révèle dans une nouvelle étude, publiée hier, que tous les secteurs de dépenses n’ont pas subi le même traitement : les uns augmentant, les autres reculant nettement.

La consommation générale des Français a diminué de 0,4 % l’an dernier, bien qu’ils aient moins épargné pour maintenir un certain niveau de vie. « C’est la seconde baisse des dépenses de consommation enregistrée en 60 ans », constate l’Insee.

Moins d’auto et de loisirs…

La culture et les loisirs ont été les premiers budgets impactés par la baisse de la consommation (- 1,5 %). Sans surprise : la désaffection envers la presse et les livres « s’accentue », affirme l’Insee, au regard d’une diminution de 3,6 % en volume. La fréquentation des salles de cinéma et des services de restauration s’affaiblissent.

L’automobile a le plus été touchée par le recul du pouvoir d’achat, en comptabilisant une baisse de 10,1 %. « Une telle contraction n’avait pas été observée depuis 1997 », constate l’Insee. Avec comme conséquence logique : la diminution des dépenses liées aux carburants et lubrifiants (- 2 ,3 %).

… mais plus de téléphonie mobile

En revanche, la consommation dans le secteur des « biens et services de l’économie de l’information » a augmenté en volume (+ 3 %), mais connaît une baisse en valeur (- 3,6 %). En clair, il vend plus, mais moins cher. En cause, l’essor des Smartphones (66,5 %) et la baisse des prix des services téléphoniques (- 11 , 3 %) avec l’arrivée de Free. Au final, les Français inclinent vers des achats de mobiles sans engagement.

Enfin, les dépenses en logement ont augmenté de 1,7 % en 2012. Sur ce budget, les Français n’ont pas trop le choix. Même chose pour l’électricité dont le coût a augmenté de 6,2 % par rapport à l’an passé.

 Marion Lemaitre

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux