DailyMotion : la lettre d’un entrepreneur au Ministre du Redressement Productif

La nouvelle est tombée il y a quelques jours, Arnaud Montebourg, a bien empêché le rachat de DailyMotion par Yahoo! Quelle bourde !

Dailymotion aurait pu vivre une aventure industrielle extraordinaire

Ce n’était donc pas un poisson d’avril. Le Ministre du redressement productif, Arnaud de Montebourg, est bien intervenu pour empêcher le rachat de DailyMotion par Yahoo! Avec un motif simple : préserver l’identité de cette « pépite française ». Quelle bourde, quel massacre… Et encore, je cherche mes mots.

C’est déjà un miracle que cette société française soit encore parmi nous, face à YouTube, un concurrent qui lui rend la vie quasiment impossible. Mais, grâce aux talents de ses équipes, à une sorte de marque de fabrique de l’ingénierie française, d’un soupçon d’obstination à la gauloise, et aux millions que l’entreprise a pu glaner ici et là (et dernièrement avec Orange), DailyMotion a réussi à tenir le manche et avancer. Mieux, elle continue de développer ses revenus au point qu’elle a ouvert un bureau à New York, avant celui de la Silicon Valley.

« La technologie n’a pas de frontière »

Rappelons-le, aujourd’hui DailyMotion, c’est moins de 200 salariés. La technologie française avait donc besoin d’un succès dans la Silicon Valley, dans la course à l’armement aux millions de dollars et de visiteurs uniques à laquelle on assiste tous les jours. Alors bien entendu, je ne suis pas dans le secret des Dieux, mais je pense que ce rachat par Yahoo! était un rêve pour bien des salariés de l’entreprise française, un accomplissement pour le management et un « ouf » de soulagement pour certains actionnaires. Cela aurait pu être un fantastique renouveau et une aventure industrielle incroyable à vivre. Mais non…

Monsieur le Ministre du redressement productif, la technologie n’a pas de frontière. Tout comme Internet. C’est un environnement mondial, fortement concurrentiel, certes, et à part dans certains pays autoritaires, personne ne rejoint votre objectif : préserver le made in France à tout prix.

« Vous tuez l’Invest in France »

Votre proposition de 50/50 de répartition du capital, c’est ressortir l’interventionnisme socialiste des années 80. Renault-Nissan, c’est de l’industrie lourde, et une tout autre paire de manche en enjeux salariaux. Quel rapport avec un accord Yahoo! et DailyMotion ? Est-ce au nom de l’emploi ?! Vous avez pourtant vu (et les salariés aujourd’hui au chômage en particulier) l’efficacité de vos interventions dans la conduite des entreprises étrangères en France.

Monsieur le Ministre, vous avez privé de la France un bon moyen de revenir au niveau qu’elle mérite sur le plan des nouvelles technologies dans la Silicon Valley. Vous avez donné de nouvelles raisons d’être la risée des Américains, et notamment donner de bonnes raisons pour ceux qui ne viendront jamais créer de l’emploi en France.

A force de pousser le made in France dans des limites absurdes, vous faites passer la France, un des joyaux des nouvelles technologies par le talent de ses écoles d’ingénieurs, pour des imbéciles qui ne comprennent rien au Business. Vous indiquez clairement que la France n’est pas un pays de business. Vous tuez l’Invest in France qui ferait tellement de bien à notre pays, dans le secteur des nouvelles technologies.

Philippe Jeudy

PhilJeudy.com

Philippe Jeudy

Philippe Jeudy

Contributeur

Lobbyiste au service des startups ou des grandes entreprises françaises qui cherchent des points de connexion ou de développement d’activités auprès de sociétés technologiques essentiellement basées à San Francisco et dans la Silicon Valley.

2 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux