Défense Nationale : ces PME qui innovent pour l’armée ET le civil

Le régime d’appui pour l’innovation duale (RAPID) est un dispositif qui vise à soutenir l’innovation des PME par des subventions. Doté d’un fond  de 40 millions d’euros pour 2012, seules les PME et ETI qui mettent au point des technologies ayant des applications pour la Défense Nationale ET le civile sont éligibles à l’aide du dispositif RAPID.

Créé en 2009 par la DGA (direction générale de l’armement) et la DGCIS (direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services), le dispositif RAPID ne concernait au départ que les PME de moins de 250 salariés avec au moins 40 millions d’euros de chiffre d’affaires. Or depuis 2011, le dispositif RAPID a été étendu aux ETI de moins de 2 000 salariés.

Dans tous les cas, le critère indispensable est de soumettre un projet de recherche duale.  C’est-à-dire que les entreprises proposant un projet doit à la fois aboutir à des applications pour la Défense nationale et pour une utilisation dans le civil. Pour Richard Priou, en charge de la sous-direction PME à la DGA, « si le dispositif RAPID doit permettre de capter des technologies qui intéressent la Défense Nationale, il doit également favoriser le développement des PME et ETI, et le marché civil offre plus de capacité ».

Le dispositif peut allouer un maximum de 2 millions d’euros par projet de recherche et développement alors qu’en moyenne, les projets des PME / ETI bénéficient d’un soutien financier allant de 500 000 à 600 000 euros. Depuis la création du dispositif, plus de 360 projets ont été déposés et 160 ont été accompagnés par la DGA et la DGCIS pour un montant cumulé de 80 millions d’euros.

 De l’innovation concrète dans les projets qui émergent

« Big Brother est parmi nous ». De nombreux projets ont vu le jour grâce au soutien du dispositif RAPID. En voici quelques exemples :

La société Evitech a mis au point une technologie d’analyse poussée d’image vidéo afin de localiser des mouvements, des personnes dans une foule et d’alerter en conséquence. Ce logiciel qui s’appelle Crowd checker doit permettre une analyse fine, en temps réel, d’images vidéo. Richard Priou souligne l’utilité de ce logiciel « en matière de sécurité tant pour les militaires (sur le terrain par exemple) que pour la sécurité civile ».  En effet, les entreprises, les collectivités… peuvent utiliser ce type de technologie pour protéger des sites sensibles, repérer des anomalies dans le déplacement des personnes dans la foule…

Autre technologie, ayant fait ses premiers pas grâce à l’appui de RAPID, est l’exosquelette Hercule conçu par la société Rb3d. Cette production 100% française doit permettre aux militaires de marcher de longue distance avec la possibilité de porter des charges de l’ordre de 80-100 kg. Pour le secteur civil, cet exosquelette pourra servir le monde hospitalier, les secours qui pourront se servir de l’exosquelette pour le transport des brancards !

[iframe http://www.youtube.com/embed/Jn47C6VmwLE 500 369]

L’analyse du web est un sujet aussi sensible que vitale à la fois pour la Défense Nationale mais aussi pour le civil notamment les entreprises. C’est pourquoi, un moteur de recherche qui va au-delà du mot clé a été développé par la société Pertimm. En effet, le projet Arathem (araignée thématique) a la capacité d’établir une recherche sémantique sur les informations qui se trouvent sur la toile. En d’autres termes, ce moteur de recherche analyse le sens des informations sur les pages web en collectant des documents reliés à une thématique.

« Pour le Renseignement c’est un outil qui doit permettre de récolter des informations de fond et pertinentes sans se noyer dans la masse d’informations sur Internet » affirme Richard Priou. Et d’ajouter « ce moteur se révèle être efficace dans la lutte contre le terrorisme par exemple » ! Quant au civil, les applications sont nombreuses. Pour les PME, ETI et grandes entreprises, c’est un moyen de maîtriser les informations, et savoir ce qu’il se dit sur l’entreprise, ses produits et ses services. Vital à l’heure de Facebook, Twitter, LinkedIn…

Si la DGA accompagne l’émergence d’un projet innovant, elle ne se contente pas de récupérer la technologie. En effet, la sous-direction PME de la DGA apporte son soutien jusqu’à la maturation d’un produit fini. Richard Priou conclut sur l’importance de « consolider et pérenniser les PME qui disposent des technologies. » D’autant que « l’innovation est l’un des meilleurs outils pour renforcer les PME françaises ».

Mustafa Curlu

Mustafa Curlu

Mustafa Curlu

Rédacteur

Responsable éditorial de Widoobiz, Mustafa Curlu s’intéresse à tous les sujets de l’entrepreneuriat. De la politique à l’économie en passant par l’innovation ou encore la vie d’entreprise, il vous propose un regard d’entrepreneur.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux