Délais de paiement : la situation s’aggrave au 3e trimestre

Sur le troisième trimestre 2012, les entreprises rallongent encore un peu plus les délais de paiement. Les activités de services aux particuliers sont particulièrement touchées.

tirelire, salaires, délais de paiement entrepreneurs altaresL’État a beau vouloir se montrer exemplaire, les retards de paiement se sont encore aggravés en France. D’après une étude Altares, elles accusent en moyenne un retard de 11,8 jours, contre 11,5 au trimestre précédent. Un tiers d’entre elles (31,6%) mettent même plus de 15 jours à régler leurs factures. Au final, seuls 32,3% des entreprises françaises déclarent payer sans retard.

Dans le détail, ce sont les ETI et les grandes entreprises qui peinent à régler en temps et en heure. Elles sont 9,7% à respecter les délais, contre 9,9% au deuxième trimestre 2012. Et quand elles dépassent l’heure fatidique, elles sont 35,6% à mettre plus de 15 jours pour réaliser le transfert d’argent. Très mauvaises nouvelles, non seulement pour les fournisseurs lésés, mais également pour la survie de l’entreprise.

Les entreprises de service aux particuliers souffrent 

En effet, Altares démontre que, passé les 30 jours dans les retards de règlement, la probabilité de défaillance pour l’entreprise est multipliée par six. A l’inverse, bien qu’en situation de flux tendus, les comportements de PME en matière de délais de paiement semblent plus stables. En revanche, elles sont toujours plus nombreuses (42,8%) à reporter leurs paiements de 1 à 15 jours.

Ce sont surtout dans les entreprises de services aux particuliers que la situation financière semble être la plus tendue. Par exemple, le nombre d’activité de coiffures et de soins beauté à payer à 30 jours après l’échéance a doublé en l’espace de trois mois. Même chose dans les cafés-hôtels, restaurants qui ne sont plus que 25% à payer rubis sur l’ongle.

L’administration peine également

Les activités B to B résistent tant bien que mal. Cependant, à peine 28 % des commerçants interentreprises, 27% des sociétés de services aux entreprises, 26 % des industriels et 18 % des transporteurs règlent à échéance.

Même l’administration a du mal à atteindre ses objectifs. Pire, les retards de règlements fournisseurs de 15 à 30 jours ont également légèrement augmenté. Altares constate un léger accroissement des retards de paiements de plus 30 jours. Bref, rien ne va.

 @TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux